Un congé de conciliation pour vous absenter quelques heures en cas d'urgence familiale

Congé de conciliation

La Ligue des familles souhaite mettre en place un congé de conciliation. Son but: pourvoir s’absenter quelques heures, en toute flexibilité, pour faire face à une urgence ou à un imprévu familial, et prévenir ainsi les risques de burn-out, expliquent nos confères de l’Écho.

En effet, les parents de jeunes enfants sont particulièrement exposés au risque de burn-out en raison, notamment, des difficultés qu’ils rencontrent pour concilier leur vie privée et leur vie professionnelle.

Pour la Ligue de Famille, la solution serait d’accorder davantage de flexibilité à ces jeunes parents via la création d'un congé de conciliation.  

Ce dernier offrirait donc à tout travailleur l'opportunité de s’absenter pendant plusieurs heures sans devoir forcément prévenir à l’avance son employeur, sans justification et sans contrôle afin de faire face aux impératifs familiaux ou domestiques (réunions de parents, des rendez-vous médicaux pour les enfants, la rentrée scolaire) ou aux imprévus (enfants malades, remise de bulletin, etc.).

Concrètement, comment ça marche?

Selon la proposition de la Ligue des familles, la durée de ce congé serait fixée à 8 heures par an pour tous les travailleurs auxquelles s’ajouteraient 8 heures supplémentaires par enfant et 8 heures supplémentaires pour chaque parent solo. Les enfants qui entrent en ligne de compte sont ceux âgés entre 0 et 17 ans. Enfin, concernant le salaire, les salariés et fonctionnaires, conserveraient leur rémunération ordinaire, tandis que ses indépendants se verraient octroyer un forfait annuel.

Retour à la liste