Un emploi sur quatre en Wallonie dépend de l’étranger

Près d’un quart (24,3%) de l’emploi salarié en Wallonie dépend de l’étranger. C’est ce que révèle une nouvelle étude du Crisp (Centre de recherche et d’information sociopolitiques), relaye l’Écho.

> Voir aussi : Wallonie: les robots menacent 565.000 emplois

Ces emplois sont identifiés dans 1.506 entreprises. “Ce constat n’est pas une mauvaise chose en soi, car le fait de dépendre de groupes étrangers est nécessaire pour le développement de ces entreprises. Cette dépendance garantit l’apport de capitaux étrangers pour assurer la croissance de ces entreprises wallonnes. Il permet aussi de bénéficier de l’expertise et du savoir-faire de ces groupes étrangers et de bénéficier d’une relation avec des sous-traitants de ces groupes”, a expliqué Christophe Goethals, coordinateur du secteur Économie du Crisp à nos confrères de l’Écho. Cependant, il reconnaît que cette situation comporte un risque de délocalisation pour ces entreprises dans la mesure où les centres de décision ne se situent pas en Wallonie.

> Voir aussi : Wallonie : la réforme des aides à l’emploi bientôt en vigueur

Les experts du Crisp soulignent également que les groupes étrangers s’intéressent particulièrement aux secteurs dits stratégiques, comme la finance (banques et assurances), l’industrie (NLMK, Duferco, etc.), la transformation métallique, le secteur de la chimie et de l’énergie (Engie, EDF Luminus, etc.).

D’après Christophe Goethals, la dépendance des entreprises wallonnes vis-à-vis des étrangers est relativement stable. Mais en 15 ans, les groupes originaires des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) se sont faits de plus en plus présents.

> Voir aussi : Informaticiens ? 1.000 postes sont à pourvoir en Wallonie

D’après un classement établi sur base des nationalités, les groupes français et américains sont les plus présents en Wallonie au regard des emplois décentralisés qu’ils y ont créés ou maintenus.  Les Français y occupent 36.292 emplois équivalent temps-plein (ETP), les Américains 32.212. Les Néerlandais et les Britanniques se classent troisième et quatrième avec respectivement quelque 24.000 ETP et 13.000 ETP. Le Japon et l’Allemagne occupent les cinquième et sixième positions.

> Consultez toutes les offres de la région Wallone !

Par

Publié :

Retour à la liste