Êtes-vous heureux au travail ?

Bonheur et travail, un mariage possible ? L'engagement des salariés repose sur une combinaison « heureuse » de facteurs dont le salaire n'est qu'un élément mineur. C’est ce que souligne notre sondage mené sur Références.be.

Qu'ils soient hommes ou femmes, 40 % des Belges jurent prendre du plaisir au boulot, selon notre sondage réalisé en ligne auprès de 604 répondants. S'ils ne vont pas au bureau en sifflant, 94 % déclarent pourtant être plus performants quand ils se sentent heureux, 83 % quand ils sont plus autonomes. Et 65 % quand ils ont plus de responsabilités. Parmi les différents leviers de motivation au travail, l'ambiance et les relations avec les collègues (49 %) l'emportent sur les défis à relever (24 %), les compliments du patron (10 %) et enfin sur la rémunération (10 %).

Comment l'entreprise peut-elle interférer sur un sentiment on ne peut plus individuel que le bonheur ? Le jeu managérial semble ici opérer pleinement. En effet, 82 % estiment que leur patron exerce une influence sur leur bonheur. Et c'est tant mieux. Mais si les psychologues, les neurologues et les économistes ont découvert qu'il vaut mieux récompenser que menacer pour obtenir des résultats, le monde du travail continue à cultiver une certaine distance avec le terme même de bonheur. Seuls 9 % des sondés estiment que leur employeur a mis en place un système pour mesurer le bonheur de ses salariés.

 

Retour à la liste