« Défis et innovations technologiques aux Chemins de fer »

Publié : samedi 26 septembre 2015

Mathias Vanden Auweele est responsable des systèmes de mesure qui vérifient l’état des caténaires chez Infrabel. François Piraux veille quant à  lui à  la qualité des nouveaux trains que la SNCB acquiert. Ce que ces deux ingénieurs ont en commun ? Une passion pour les innovations technologiques dans l’environnement unique et dynamique des Chemins de fer.

Technologies innovantes

« Je recommanderais très certainement mon job aux étudiants ou aux ingénieurs qui recherchent un emploi », confie Mathias. « C’est un boulot très varié, je peux aussi bien passer une journée derrière mon bureau que me rendre à  l’étranger pour des entretiens avec les constructeurs et les fournisseurs de nos rames », ajoute François.

Travailler comme ingénieur aux Chemins de fer comporte des défis spécifiques. « Les Chemins de fer sont en constante évolution », explique François. « Comme nous utilisons énormément de technologies différentes, nous recherchons en permanence des solutions innovantes ». « Lorsque nous avons une idée, nous avons la possibilité d’investiguer pour vérifier qu’elle est réalisable sur le terrain », poursuit Mathias. « Je suis d’ailleurs assez fier du filtre automatique des alertes liées aux chocs sur les caténaires et les pantographes que j'ai créé. »

Pour les clients

Aussi bien François que Mathias attachent de l’importance au fait de contribuer à  l’amélioration de la qualité des voies ferrées. « Lorsqu’on réalise que l’un des systèmes de mesure qu’on a créés fonctionne et que cela a permis de résoudre un problème, nous savons que nous avons facilité la vie à  des milliers de voyageurs qui rentrent chez eux sans complication », explique Mathias. « La SNCB est une entreprise en pleine mutation », renchérit François. « J’aime me dire que mon boulot répond aux défis des transports de demain, qu’il fait la différence ». « Si, en tant qu’ingénieur, on veut avoir un impact sur la collectivité, alors travailler pour les Chemins de fer est la solution », conclut Mathias. 

 

Envie de travailler en tant qu’ingénieur à  la SNCB ou chez Infrabel ?

Surfez sur www.lescheminsdeferengagent.be pour consulter toutes les offres d’emploi.

 

Retour à la liste