« Une atmosphère de vacances à Brussels Airport »

« Travailler dans un aéroport est quelque chose d’unique. Vous n’imaginez pas la multitude d’endroits dans lesquels nous nous rendons. Nous pouvons même toucher les avions si nous le voulons ! » Yves Deliens, technicien Airfield Lighting Systems chez Brussels Airport Company, aime son job. Avec son collègue Toni Sallaerts, il est responsable de l’entretien de pas moins de 11 000 lampes. « Nous baignons dans une atmosphère de départ en vacances permanente, ce qui donne un charme tout particulier à  notre boulot. »

Dynamique et varié

« J’aime mon travail chez Brussels Airport parce qu’il est très varié », explique Yves. « Nous remplaçons certaines lampes dans l’atelier, d’autres doivent être réparées sur place. Nous testons les différents systèmes d’illumination, et nous travaillons très souvent à  l’extérieur, ce que je trouve fantastique. » Toni et Yves doivent également de temps en temps assurer des gardes. « Mieux vaut être flexible et résistant au stress », ajoute Toni. « Parfois, nous devons tout laisser tomber pour intervenir en urgence. La sécurité des pistes d’atterrissage est l’ultime priorité. »

Un environnement unique

« Nous allons dans des endroits auxquels personne d’autre n’a accès », explique Yves. « Nous travaillons souvent très près des avions, ou dans les souterrains de l’aéroport où se trouvent les réseaux câblés. C’est parfois très impressionnant. » Toni apprécie par ailleurs les gardes nocturnes. « Une fois par mois environ, nous faisons l’entretien des panneaux qui sont plus visibles la nuit qu’en journée. On a alors l’occasion de rouler sur les pistes, quand tout est calme et que toutes les lumières sont allumées... C’est un sentiment très particulier. »

Un job hors du commun

Brussels Airport est un lieu qui rassemble de nombreuses compagnies aériennes.  C’est un carrefour très dynamique de différentes nationalités.  « Nous parlons français et néerlandais », explique Yves, « la communication avec le personnel de contrôle se fait en anglais. Nous sommes sur la même fréquence que les pilotes, parce qu’ils doivent aussi savoir où nous nous trouvons. » Et Yves de rajouter : « Nous sommes en contact avec un très grand nombre de personnes, que ce soient l’inspection de l’aéroport, les sociétés de manutention des bagages, les pompiers... Un aéroport est comme une petite ville finalement, et c’est un privilège de pouvoir en faire partie. »

Envie de trouver une offre d’emploi technique chez Brussels Airport Company ?

Surfez sur www.brusselsairport.be/jobs pour consulter toutes les offres d’emploi de Brussels Airport.

Témoignage

 

Publié :

Retour à la liste