« Assurer le bien-être des collaborateurs passe aussi par une bonne ergonomie »

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 29 mars 2021
Catégorie:

delaware

La crise sanitaire a profondément bouleversé la manière de travailler et le management d’équipe qui posent de nouveaux défis notamment en termes d’espace de travail. Face à cela, delaware, société spécialisée dans les services IT, propose toute une série de solutions flexibles (chaises ergonomiques, écran de travail, nouveaux bureaux, etc.) en vue d’accompagner au mieux ses collaborateurs.

Les entreprises, privées comme publiques, ont dû faire preuve de résilience et d’adaptabilité face à la crise du covid. Faire montre de flexibilité en termes d’organisation du travail et de Nwow (New ways of working) est plus que jamais important de nos jours. Une réalité que Patrick Andersen, Managing Partner de delaware, société spécialisée dans les services IT, a bien intégré dans sa philosophie de gestion.

Au regard de la table ronde organisée le 3 mars dernier par Références, il ajoute qu’un des aspects à prendre en compte dans les Nwow et dans cette nouvelle forme d’organisation du travail, c’est le « Le contexte législatif qui le conditionne. C’est un sujet sur lequel la créativité des entreprises à pris le pas. Il est important que la législation soit modifiée et adaptée afin ne pas nous empêcher d’aller de l’avant. »

Parmi les points à clarifier : les heures de travail et le caractère hybride du domicile, entre lieu de détente et lieu de travail. « Si on donne toute la liberté à nos collaborateurs et qu’ils peuvent davantage travailler depuis chez eux, comment faire en sorte qu’ils n’aient pas l’impression de travailler tout le temps ? Ils ont aussi droit à la déconnexion. Il faut réfléchir à cela. »

 

Un travail plus collaboratif

L’interaction, le bien-être et l’accompagnement des collaborateurs et des nouveaux talents sont aussi des défis Nwow pour delaware. A cet égard, la société encourage son personnel à se réunir en extérieur, dans le respect des mesures sanitaires. « Nous avons profité de cette mesure qui autorise les rassemblements de 10 personnes. Nous avons accordé des budgets à nos collaborateurs pour qu’ils se rassemblent et se lancent des initiatives. » Sur le court terme, l’objectif est de créer une bonne dynamique entre les jeunes recrues et leur manager. Sur le long terme, « dès que nous le pourrons, nous essayerons de trouver le bon équilibre entre le télétravail, un travail plus collaboratif dans nos locaux et sur site, chez nos clients.»

 

Repenser le bureau

Toujours dans cette optique, toute une réflexion sur l’espace de travail est déployée. Dans un premier temps, il s’agit de repenser le bureau avec plus d’espaces collaboratifs et moins d’open space. « L’ergonomie a toujours été très importante chez nous », les travailleurs bénéficiant d’une chaise de bureau, d’un grand écran, etc. « Tout le challenge est d’assurer le bien-être de nos collaborateurs dans leur domicile sans pour autant devenir leur architecte d’intérieur. », ajoute Patrick Andersen.

Ce dernier profite également de cet élan de réflexion sur l’aménagement de l’espace de travail pour annoncer l’ouverture très prochaine de nouveaux bureaux à Liège, prévue pour le mois d’avril. En plus de ces espaces flambant neufs, la société envisage d’implanter des ‘maisons delaware’ dans toutes les villes principales de Belgique. Des endroits plus petits, plus conviviaux qui permettraient de créer cette dynamique d’équipe tant recherchée. « Nous réfléchissons à la manière dont nous pouvons mettre en œuvre une alternative flexible entre la maison et le bureau et où l’identité et le branding de l’entreprise seront présents. Nous mettons le focus sur l’interaction entre les collaborateurs, qu’elle soit formelle ou non. »

Tous les moyens sont bons pour pallier ce manque de contact physique et qualitatif. Depuis quelques semaines, delaware a lancé son ‘coffee on tour’. « Comme les gens ne peuvent pas aller au bureau pour se réunir autour de la machine à café, nous avons fait tout un plan de la Belgique et nous prenons un café ensemble pendant une heure à l’extérieur et ce par groupes de maximum 10 personnes. » Le lien est aussi entretenu virtuellement, de manière régulière en réunion d’équipe ou en individuel. On le voit, le team spirit et la liberté d’action font partie des valeurs de l’entreprise.

Enfin, la mobilité est également un défi auquel œuvre actuellement delaware. « Avec la crise, le temps que nos collaborateurs passent dans les embouteillages a été épargné, nous ne pouvons plus le gaspiller. Dans le futur nous devons respecter le temps de nos collaborateurs ainsi que l’environnement », conclut Patrick Andersen.

 

>> Consultez toutes nos offres d'emploi