« Aucun lien entre voitures de société et embouteillages »

Publié : Par

Alors que se tient le Salon de l'Auto à Bruxelles, le président de la Febiac (fédération de l'industrie automobile), souligne qu'aucun lien ne peut être effectué entre la croissance du nombre de voitures de société et celle des embouteillages. « Le marché des voitures neuves est un marché de remplacement, avec chaque année environ un demi million de nouvelles immatriculations », explique Thierry van Kan. « Le marché des voitures d'occasion est plus grand, avec 671.000 voitures vendues. Et c'est précisément là que se trouvait la grande croissance des cinq dernières années. »

Le marché des voitures de leasing a de son côté grimpé de 21.000 voitures neuves pendant ces cinq dernières années alors que le marché des voitures privées augmentait de 180.000 unités. Bref, « les voitures de société ne sont donc responsables des files », relève Thierry van Kan qui préfère souligner qu'elles contribuent à renforcer la part dans le trafic des voitures moins polluantes, alors que la croissance du marché de seconde main entraîne quant à elle un vieillissement rapide du parc automobile belge.

Retour à la liste