« Chacun peut prendre en main les clés de son développement »

Rédigé par: Laurence BRIQUET
Date de publication: 21 janv. 2022
Catégorie:

ORES

Principal gestionnaire de réseaux de distribution d’électricité et de gaz naturel en Wallonie, ORES s’est vu décerner, pour la première fois, le titre de Top Employer qui récompense les entreprises engagées dans une politique RH axée sur les talents. ► © D.R.

Un parcours de formations, une attention particulière apportée au bien-être au travail (y compris en période de pandémie) ou encore des pratiques RH qui misent sur le développement personnel : autant d’éléments qui permettent de décrocher un label de Top Employer.

Il y a peu, ORES, le principal gestionnaire de réseaux de distribution d’électricité et de gaz naturel en Wallonie, s’est vu décerner, pour la première fois, le titre de Top Employer qui récompense les entreprises engagées dans une politique RH axée sur les talents. « J’ai pris connaissance de l’existence de ce label chez un précédent employeur et j’ai vu la force qu’apporte, dans une équipe, l’idée de viser une amélioration continue des process », explique Frédéric Demars, DRH chez ORES « C’est une manière de participer à une sorte d’audit de nos pratiques RH, d’y réfléchir et de voir comment les améliorer ». 

Pour lui, deux éléments ont probablement séduit le jury. « L’accompagnement des collaborateurs et l’attention qui est portée au cadre de travail et au bien-être des membres du personnel, y compris pendant la pandémie. Quand je suis arrivé chez ORES, j’ai été marqué par le panel de possibilités pour se former et pour développer son potentiel. C’est quelque chose de très fort, notamment du côté du parcours de formations, tant pour les formations techniques que pour les formations comportementales dont l’offre est très variée. Chacun peut prendre en main les clés de son développement ». 

Pour Frédéric Demars, cet intérêt pour le développement personnel ne concerne pas que les nouvelles recrues ou les jeunes. « Il y a un réflexe bien ancré au sein des collaborateurs de notre entreprise d’aller consulter le catalogue de formations, parfois même pour se former dans des domaines éloignés de leur parcours ou de leur métier ». 

Frédéric Demars, DRH chez Ores

Frédéric Demars, DRH chez ORES. ► © D.R

Droit à la déconnexion 

Du côté du bien-être au travail, ORES se montre également très active. « Nous misons sur la prévention des risques psycho-sociaux, avec l’aide d’organismes internes et externes. Nous avons, par exemple, une réflexion sur le droit à la déconnexion tout comme nous avions déjà avant le confinement une politique assumée de travail à distance qui a fait en sorte d’être prêts quand le télétravail est devenu la norme », poursuit le DRH. 

Enfin, les valeurs véhiculées par ORES et les missions qu’elle mène ne sont pas étrangères à l’implication du personnel. « Nous sommes actifs dans le secteur de l’énergie et on sait que la transition énergétique est un défi non seulement pour notre entreprise mais pour la société de manière générale. Je pense que c’est identique du côté de nos équipes, alors que la transition s’accélère, que le monde est en constant changement, de nouveaux modes de pensée se mettent en place ». 

Dans les prochains mois, la réflexion RH au sein d’ORES s’axera autour de la transversalité et du service rendu aux autres directions en interne. « On évolue d’un mode ‘’RH-centrique ‘’ vers un mode ‘’RH-partenaire’’ de la transition de l’entreprise.  

Nous avons envie de proposer des solutions RH pragmatiques qui soient davantage ‘’orientées collaborateur’’ afin d’avoir des outils RH efficaces pour le business », conclut le DRH.