« Chaque jour est différent et chaque jour, j’apprends »

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 14 mars 2022

SNCB

Avec près de 17.000 collaborateurs aux profils variés et uniques, la SNCB cherche à fournir des services de qualité aux voyageurs belges. Les techniciens jouent un rôle clé dans cette prestation de services. C’est un métier très riche avec des tâches variées, un bon esprit d’équipe et des formations continues.

Haider travaille depuis 2018 en tant que technicien électromécanicien au sein du service technique de l’atelier de Schaerbeek. Il partage cette même vision du service public. « Je réalise un véritable travail complémentaire. Si les installations ne sont pas fonctionnelles, le train n’est pas opérationnel. Il ne sortira pas et il y aura des retards. ». En effet, le métier de technicien, moins connu que celui d’accompagnateur de train, est lui aussi indispensable à la bonne circulation des trains. Il permet d’assurer un service 7 jours/7.

>> Intéressé par un job de technicien à la SNCB ?

Au quotidien, en collaboration avec les autres membres du service technique de la SNCB, Haider s’occupe des installations in sitio, recherche des problèmes ainsi que des pannes et prend en charge les entretiens préventifs et curatifs. « Nous ne nous occupons pas des trains directement mais de toutes les installations qui leur sont inhérentes, comme les éclairages, le service de carwash, l’entretien, le tour en fosse, la chaufferie, etc. Par exemple, nous vérifions si le système d’eau savonneuse qui sert à nettoyer les trains fonctionne correctement », explique le technicien.

De l’imprévu qui passionne

Des tâches variées et imprévues qui séduisent Haider : « Une machine à réparer, une lumière qui ne s’allume pas, etc. Cela change tout le temps. Entre-temps, on peut aussi m’appeler pour des interventions urgentes et je viens dépanner tout de suite. Nous avons toujours des imprévus, on ne peut pas prévoir les pannes. C’est quelque chose que j’aime dans mon métier. Ce n’est pas répétitif. Cela permet de faire des recherches, de se creuser l’esprit et de résoudre le problème ». Les défis techniques sont constants à la SNCB.

Au-delà de la technicité du métier, c’est l’ambiance qui règne au sein du service qui plait au technicien. « Nous sommes une grande famille. Quand je me lève le matin, je suis content d’aller travailler. Je parle avec mes collègues, nous échangeons et nous entraidons. »

Entre technicité et motivation

Quelles qualités sont requises pour prétendre au métier de technicien à la SNCB ? Comme le dirait Haider, il n’est pas nécessaire d’être un « génie ». Des compétences techniques de base sont suffisantes. « La SNCB propose des formations continues pour que nous puissions nous améliorer quotidiennement. Chaque jour est différent et chaque jour, j’apprends. La motivation, l’ambition et la rigueur sont également des qualités primordiales pour être un bon technicien. »

Haider ajoute qu’il ne faut pas avoir peur de travailler au sein d’une grosse société : « De très belles opportunités sont offertes », conclut-il.

>> Intéressé par un job de technicien à la SNCB ?
 

>> Consultez toutes nos offres d'emploi