«Créer une dynamique positive de la crise»

La Cité des Métiers de Namur, plateforme multipartenariale d’informations et de conseils sur les questions relatives à la vie professionnelle et scolaire, fera partie des acteurs présents au Talentum City Namur ce 10 septembre. Un rendez-vous incontournable, d’autant plus en cette période de crise sanitaire.

>> Inscrivez-vous gratuitement

cité des métiers 2

À la Cité des Métiers de Namur, quatre thématiques sont au cœur du projet: orientation, formation, recherche d’emploi et création d’activité. Habituellement, son public bénéficie de séances d’information collectives, de découverte active de métiers ou encore d’ateliers. Mais le confinement est venu jouer les trouble-fête en mars dernier. «Nous sommes fermés depuis le début et quasiment tout le monde est encore en téltravail à ce jour», explique Vincent Maillen, son président. Résultat, il a fallu s’adapter. «Nous avons développé une plateforme en ligne pour notre public. En plus de ça, nous devions déménagé dans deux ans, mais il y a du retard et nous ne pourrons pas accueillir une centaine de personnes comme d’habitude. J’ai donc trouvé de nouveaux bureaux dans la norme, qui seront accessibles en décembre. Il fallait être rapide, car certaines personnes ont besoin de venir sur place, utiliser les ordinateurs par exemple».

«Il ne fait pas se laisser envahir par la peur. La société bouge vite. Nous venons de gagner 10 ans en termes de télétravail. Il y a un an, très peu d’entreprises souhaitaient en faire. Aujourd’hui, ça va devenir la norme pour beaucoup, avec un gain en durabilité et en mobilité.» 

Malgré le stress et l’appréhension, le bilan reste positif. «L’équipe a très bien rebondi. Nous avons eu des réunions où tout le monde était motivé. On a pris le taureau par les cornes. Soit on s’assied et on s’apitoie sur son sort, soit on trouve des solutions. Et la CDM est là pour ça, c’est dans notre ADN», poursuit Vincent Maillen. «Nous ne sommes pas complètement à notre vitesse de croisière, mais on y travaille dur. Les gens sont en demande, plus que jamais. C’est la raison pour laquelle je voulais trouver des locaux très vite. À partir du moment où on trouve des solutions, le retour est positif!». De nouveaux locaux que l’équipe est impatiente d’intégrer. À la CDM, c’est le contact humain qui prime: «C’est la première impression que l’on reçoit. Il y a des moments-clés où il est nécessaire d’avoir la personne en face de soi. L’équipe se réjouit de revenir sur place. Elle en a besoin».

«On est dans la piscine, et il faut nager»

Alors, malgré ce travail à distance, la CDM ne baisse pas les bras. Le Talentum City Namur est une occasion supplémentaire de le démontrer. «Si vous désirez changer d’orientation ou vous former, l’idée est de pousser nos portes, qu’elles soient virtuelles ou présentielles». Un conseil d’autant plus appuyé en raison des atouts dont dispose la ville: «C’est une capitale, on doit la traiter en tant que telle. Nous avons des réseaux autoroutiers, ferroviaires. On doit offrir un service large et adéquat, et devenir l’endroit de références pour les personnes désireuses de changement. Beaucoup de choses se passent à Namur, et il y a une réelle volonté de redévelopper ce petit tissu économique et local». Pour Vincent Maillen, la crise ne doit pas être un facteur de découragement. «Il ne faut pas se laisser envahir par la peur. La société bouge vite. Nous venons de gagner 10 ans en termes de télétravail. Il y a un an, très peu d’entreprises souhaitaient en faire. Aujourd’hui, ça va devenir la norme pour beaucoup, avec un gain en durabilité et en mobilité». Malgré l’impact désastreux de la pandémie sur le monde du travail, tant au niveau du chômage que des faillites, «il faut en tirer profit. Ce qui s’est passé est une catastrophe. Mais il faut se réinventer. C’est notre rôle de conseiller et d’aider. Il faut créer une dynamique positive. On est dans la piscine, il faut nager». conclut-il. La CDM prévoit d’ailleurs de créer prochainement une annexe mobile pour sillonner écoles, rues et marchés afin de délivrer son message.

 

Mélodie Voué

>> S'inscrire gratuitement