Dois-je parler de mon licenciement lors d’un entretien d’embauche?

Publié : mercredi 24 janvier 2018

"Mon patron et moi étions déjà depuis un bon moment en désaccord. Il y a un mois, il m’a finalement licencié. Je me rends bientôt à mon premier entretien d’embauche. Que dois-je dire? Dois-je expliquer spontanément mon licenciement? Ou dois-je plutôt essayer d’esquiver les questions concernant mon passé professionnel?"

licenciement

Le choc que l'on reçoit lorsque l'on est licencié est fort. On ressent des sentiments négatifs envers soi-même et son employeur précédent. Il faut essayer de digérer cette rancœur avant de recommencer à  postuler. Cracher du venin sur son précédent emploi n'est jamais une bonne idée. Il vaut mieux se concentrer sur les aspects positifs et les souligner. Quelques astuces:

Soyez honnête

Dites que vous avez été licencié. Si vous ne le faites pas, votre futur employeur finira quand même par le savoir d'une façon ou d'une autre, et les conséquences de votre silence ne seraient que négatives. Ne mentez pas non plus sur les raisons de votre licenciement. Répondez franchement, si vous restez trop vague, le recruteur le remarquera et pourrait y voir une raison de ne pas vous embaucher. De plus, il est beaucoup plus agréable de relever un nouveau défi professionnel en toute honnêteté.

>> À lire : Comment faire face à un licenciement ?

Formulez la raison de votre licenciement de manière positive. Evitez de dire que vous vous êtes disputé avec votre patron au sujet du contenu de votre job, mais dites plutôt que vous aviez des visions divergentes sur la stratégie de travail. Parlez-en honnêtement et objectivement, prenez du recul, expliquez ce qui s'est mal passé et admettez vos propres erreurs. Avouer une erreur ou une mauvaise décision démontrera votre confiance en vous.

Parlez de ce que vous avez appris

N'émettez pas d'opinions négatives sur votre ancien travail, vos anciens collègues ou patron. Essayez d'évaluer objectivement votre licenciement et énoncez spontanément les leçons que vous en avez tirées. Vous paraîtrez ainsi positif et motivé plutôt que négatif et aigri.

>> À voir : Les avantages et inconvénients du "job hopping"

Illustrez votre collégialité

Essayez d'obtenir quelques références pour mettre en avant vos capacités. Parlez de vos anciens collègues sympas et de la bonne relation que vous entretenez. Vous démontrerez ainsi vos capacités sociales et illustrerez que votre licenciement n'avait rien à  voir avec des qualités personnelles.

Compréhension de l'employeur

Si vous avez été licencié à  cause d'un manque de connaissances techniques ou autres, suivez un cours ou une formation. Vous prouverez ainsi votre soif d'apprentissage et votre motivation à  évoluer.
Si la crise économique ou une faillite sont responsables de votre licenciement, dites-le. Les employeurs sont bien placés pour savoir qu'en période de difficultés économiques, des licenciements peuvent avoir lieu.

>> Vous cherchez un job ? Découvrez plus de 1.300 offres d'emploi !

Retour à la liste