« Etre actionnaire, ça donne un engagement incroyable »

Rédigé par: Laurence Briquet
Date de publication: 5 juil. 2021
Catégorie:

Créée il y a un peu plus de 100 ans, l’entreprise Danone a mis, dès 1972, l’environnement et la durabilité au cœur de ses valeurs.

En 2019, le groupe Danone (100.000 personnes dans le monde) a fêté ses 100 ans. Depuis 1972, il s’engage pour la durabilité. « Le patron de l’époque Antoine Riboud a mis en évidence la responsabilité qu’avait l’entreprise au-delà de ses murs : une responsabilité sociale et environnementale aussi importante que la responsabilité économique », explique Nathalie Guillaume, Corporate Affairs Director Belgium. « Par la suite, son fils, Franck, a, lui, souhaité mettre l’accent sur la santé par l’alimentation, avec notamment les eaux et les produits laitiers ».

Le cadre d’actions de l’entreprise est clair à ce sujet : « One planet, One health » (Une planète, Une santé).

« Il y a une interconnexion entre les deux. Nous avons défini 9 objectifs d’entreprise à atteindre en 2030 sur la base des objectifs des Nations Unies. Parmi ceux-ci « Préserver la planète et renouveler ses ressources » où nous avons pris des engagements et des actions sur quatre thèmes : le climat, l’eau, l’agriculture régénératrice ou encore les emballages circulaires et les pertes alimentaires ».

Des objectifs qui séduisent évidemment la jeune génération. « Déjà avant la crise sanitaire, on sentait un intérêt des jeunes pour le climat, qu’ils voulaient travailler dans des entreprises qui ont du sens et qui prennent leurs responsabilités et c’est encore plus vrai depuis la crise Covid », poursuit Nathalie Guillaume, argumentant que les quatre entités de Danone en Belgique (Alpro, Produits laitiers et alternatives végétales, Eaux et Nutrition spécialisée) sont certifiées B Corp, du nom de cette certification qui récompense les entreprises qui répondent aux standards les plus élevés en matière d’impact social et environnemental. « Une certification comme celle-là, c’est le début d’une histoire. Il faut continuer à améliorer son score puisque la certification peut être renouvelée tous les 3 ans ».

Danone - Nathalie Guillaume

Nathalie Guillaume, Corporate Affairs Director Belgium

500 millions de litres économisés

Sur le plan de l’employer branding, Danone tient à impliquer son personnel dans sa gestion quotidienne en offrant à chaque employé une action de l’entreprise. « Grâce à cela, chacun est consulté chaque année sur les résultats de l’année passée et sur les objectifs futurs. Dans chaque pays, la même enquête est faite et une équipe de volontaires va présenter les résultats au comité de direction à Paris. Etre actionnaire, c’est donner son avis, être consulté et ça donne un engagement incroyable », note encore la Corporate Affairs Director Belgium. « Derrière les mots, il y a les actions et chacun peut être acteur ».

Danone Company - Durability & Sustainbility

Et d’actions, il en est question à plusieurs niveaux. « On s’est, par exemple, engagé sur le Nutri-Score (NDLR : le Nutri-Score, c’est ce petit logo apposé sur les emballages qui note les produits de A pour les plus favorables sur le plan nutritionnel à E pour les moins favorables) qui est presque sur tous nos produits laitiers et alternatives végétales. Autre exemple, l’année passée, une de nos deux usines belges a adopté une technologie qui permet de réutiliser jusqu’à 75% des volumes d’eau dont on a besoin pour le nettoyage de l’usine, ce qui fait une économie de 500 millions de litres d’eau qu’on ne pompe pas dans les eaux souterraines. C’est l’équivalent de la consommation de 4.000 familles ». Un travail est aussi fait sur les emballages. Danone travaille, par exemple, au lancement d’emballages circulaires. En mars dernier, le premier pot de yaourts avec 30% de matériau recyclé a été mis sur le marché belge sous la marque Light & Free. Quant aux eaux evian et Volvic, qui appartiennent au groupe, elles sont déjà « carbone neutres ». Danone travaille également étroitement avec les producteurs de lait belges sur divers projets en vue de réduire l’empreinte carbone du lait, améliorer le bien-être animal ou encore offrir un revenu plus stable. Des collaborations existent aussi avec les producteurs de fruits locaux comme la coopérative de production de fraises de Hoogstraten.

Pas étonnant que les jeunes diplômés lorgnent sur cette entreprise centenaire et très engagée…

Des engagements et des actions sur quatre thèmes : le climat, l’eau, l’agriculture régénératrice ou encore les emballages circulaires et les pertes alimentaires

Pas étonnant que les jeunes diplômés lorgnent sur cette entreprise centenaire et très engagée…