Passer au contenu principal

« Il faut diversifier nos approches »

Rédigé par: Sarah Poucet
Date de publication: 5 oct. 2021
Catégorie:

HG

De nombreuses fonctions techniques restent vacantes à cause du nombre insuffisant de jeunes qui sortent de ces filières d’enseignement. Face à ce problème, le Groupe Herstal (FN Herstal – Browning) parie sur la diversification des approches et la formation.

L’industrie de l’armement est implantée au sein du bassin liégeois depuis plusieurs siècles. Une véritable expertise s’y est développée notamment au sein du Groupe Herstal, acteur industriel historiquement important.

Aujourd’hui, l’entreprise, spécialisée dans l’armement de petit calibre, emploie plus de 1500 personnes en Belgique réparties sur les sites d’Herstal, des Hauts-Sart et de Zutendaal (Genk).

Le Groupe Herstal est international et dispose de filiales aux Etats-Unis et en Europe (Portugal, Angleterre, Finlande).

Christophe Smits [square]

Christophe Smits, responsable Relations Industrielles de FN Herstal et Browning

La formation organisée

Le socle de l’entreprise est la fine mécanique. Elle est donc principalement à la recherche de profils liés à la mécanique, à l’électromécanique que ce soit à un niveau bachelier ou en tant qu’ingénieur mais aussi d’électroniciens ou d’informaticiens. Le problème ? Ces compétences sont en pénurie. Les candidats sont très difficiles à trouver car la demande est forte sur le marché de l’emploi et trop peu de jeunes sortent de ces filières techniques. Pour combler ses postes vacants, le Groupe Herstal opte donc pour la formation. « Nous recrutons des ouvriers ou des profils pour lesquels certaines compétences techniques doivent encore être acquises. Nous leur permettons d’acquérir ces compétences à travers des formations organisées chez Technifutur, notre partenaire privilégié pour les formations techniques, ou par nos formateurs spécialisés en interne. Au terme de 5 à 6 mois, nous pouvons les intégrer dans nos ateliers. » explique Christophe Smits, responsable Relations Industrielles de FN Herstal et Browning. « Nous avons par exemple récemment formé des ouvriers à la fonction de dessinateur industriel ».

Les travailleurs de l’entreprise sont également formés pour maintenir leurs compétences à jour. Au total, ce sont près de 60.000 heures de formations qui sont dispensées en moyenne par an. L’entreprise offre aux travailleurs ainsi formés en continu l’opportunité d’évoluer vers de nouveaux postes en interne tout au long de leur carrière.

Christophe Smits

Informer sur les métiers techniques

Après de nombreux échanges avec de jeunes candidats, Christophe Smits constate aussi une vraie méconnaissance des métiers techniques. « Notre objectif à travers le salon Talentum est d’informer les jeunes qui cherchent un emploi de l’intérêt de travailler dans une entreprise qui investit constamment dans des équipements industriels et qui a développé une expertise technologique de premier plan dans ses secteurs d’activité. Cela vaut pour tous les statuts (ouvrier, employé, cadre) et il est également à noter que nous comptons de plus en plus de ressources féminines aux rangs de nos filières techniques ».

Pour Christophe Smits, le nouveau crédo est de multiplier les initiatives et diversifier les approches pour attirer des nouveaux effectifs. « On ne peut plus se contenter du système traditionnel » ajoute-il encore. « L’acquisition des compétences techniques passera aussi par un développement des formations en alternance, qui fait part de notre stratégie de recrutement ».

Rendez-vous au stand
FN Herstal–Browning
au Salon Talentum de Liège
le 7 octobre 2021 de 13h à 19h.

Sarah Poucet