« Il faut oser penser out of the box »

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 21 juin 2021
Catégorie:

adecco groupe spécialisé dans les services RH

Après plus d’un an de confinement, la solitude pèse parmi les travailleurs belges. La collaboration et les contacts informels sont plus que jamais importants, et, Adecco, société spécialisée dans les services RH en a bien conscience. Elle est en train de repenser ses espaces de travail en vue de les rendre les plus collaboratifs possibles et de répondre aux nouvelles manières de travailler.

Voilà maintenant plus d’un an que la crise sanitaire a contraint tous les employés à télétravailler depuis leur domicile. Chez Adecco, groupe spécialisé dans les services RH, on n’a pas non plus échappé à la règle mais la situation devient pesante, comme le constate Sonia Frey, HR Director d’Adecco : « Il y a ce besoin de retourner à quelque chose de tangible. L’expérience de travail d’équipe n’est plus la même, c’est beaucoup mieux de partager quelque chose lorsqu’on est dans la même pièce et pas seul devant son ordinateur. Et cela manque énormément à nos équipes. »

Malgré le fait que la performance soit restée au rendez-vous et que certaines fonctions se prêtent plus que d’autres au télétravail, la collaboration ne peut être assurée uniquement à distance, via les outils numériques, loin d’un « partage intensif et dynamique », selon la directrice RH. Tout le côté informel de la relation est lui aussi perdu et laisse un vide : « On se voit dans les réunions avec les collègues mais ce n’est pas la même forme de connexion que l’on peut avoir lorsqu’on déjeune ensemble par exemple. Il faut rire, déconnecter du travail et passer un moment non professionnel mais tout ceci n’est plus d’actualité. »

Accompagner les collaborateurs

Bien que la connexion humaine soit indispensable, le retour à 100% au bureau lui n’est plus tout à fait d’actualité. Tout un point d’attention, véritable défi en termes d’organisation du travail et de Nwow, est porté à cet égard par Adecco : il s’agit s’adapter en fonction de chaque employé, de son type d’activité, et de son cadre de travail. « Tout dépend de l’environnement de travail propice à l’apprentissage et à la concentration : si vous êtes chez vous, sans les enfants, avec votre bureau isolé, c’est peut-être plus efficace que de retourner au bureau pour les tâches qui demandent de la concentration. »

Dans cette optique, il est aussi question de repenser les bureaux du siège et leur aménagement comme un véritable espace de collaboration. « Nous voulons changer notre manière de fonctionner en laissant plus de place aux espaces collaboratifs, en structurant les mètres carrés différemment tout en instaurant des systèmes de réservation. Le but n’est pas que tout le monde soit là le même jour mais il faut des moments pour qu’on puisse se retrouver avec une équipe. » Sonia Frey va plus loin et propose d’envisager des réunions dans d’autres espaces si nécessaires. A titre d’exemple, elle cite BeCentral, le campus digital situé Gare Centrale à Bruxelles, qui accueille, depuis 2017, 175.000 personnes issues de startups, ONG et écoles.

Repenser l’onboarding et la mobilité

Autre défi de la société : repenser l’onboarding. Il reste primordial que ce dernier s’effectue sur place : c’est là que les nouvelles recrues y découvrent le métier, apprennent et développent les automatismes. De plus, c’est une manière de toucher de près aux valeurs et à la culture de l’entreprise. A cet égard, la directrice RH rappelle que la formation en soi doit également faire l’objet d’une remise en question et parle de ‘blended learning’ : « l’apprentissage, ce n’est pas seulement avoir une classe en présentiel avec un professeur. Il y a aussi la lecture, les préparations, les ‘papers’ à lire à l’avance, les exercices pratiques à faire après la théorie, le trainee ship, etc. Il faut toucher à toutes les formes d’apprentissage afin d’ancrer les nouvelles connaissances et pratiques dans la manière de travailler des collaborateurs. » Adecco investit actuellement dans la révision des formations e-learning : avec une grande bibliothèque d’offres, toute une série de formations sont proposées, entre interactivité et personnalisation.

Enfin, la durabilité est aussi un enjeu Nwow, un point d’attention cher à la société.

« L’impact sur l’environnement n’est pas à sous-estimer. Aujourd’hui nous avons pu gagner du temps au profit de l’attente dans les embouteillages et nous avons réduit nos émissions de CO2. Nous sommes dans un mode de travail plus sain et c’est quelque chose qu’il ne faut pas perdre de vue à l’avenir », conclut Sonia Frey.

>> Consultez toutes nos offres d'emploi