« Il faut que ce que nous prônons soit ce que le collaborateur vit au quotidien »

Rédigé par: Laurence Briquet
Date de publication: 5 déc. 2023

Première mutualité francophone libre et indépendante, Partenamut a fait du bien-être de ses clients une priorité. Ce qui ne va pas sans une attention toute particulière pour son personnel…

Bien-être au travail : Partenamut

Quand on prône des valeurs d’inclusion, de satisfaction mais aussi de dépassement et d’engagement auprès des clients, il est bienvenu que ces valeurs se retrouvent également dans l’engagement quotidien vis-à-vis de son personnel. « On peut parler de réversibilité des intentions », poursuit Manuel Magnette, directeur des relations humaines chez Partenamut. « Ce que nous prônons pour nos clients, nous le prônons également, en interne, pour nos collaborateurs. Il est essentiel, pour nous, de mener des actions pour que nos collaborateurs se sentent bien dans leur travail et dans la culture de l’entreprise et qu’ils aient la possibilité de développer leurs talents. Notre objectif étant d’attirer les talents et de les fidéliser au travers de trajets de carrière et de développement des compétences », ajoute-t-il.

Pour cela, Partenamut a notamment mis en place des initiatives qui aident à avoir un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle. « Cet équilibre a beaucoup d’importance pour nous, ce qui fait qu’au travers de projets RH, nous avons organisé la flexibilité du temps de travail sur une année civile et non sur une semaine. Même chose pour le lieu de travail. Nous permettons un maximum de 60% de télétravail, répartis également sur une année, en fonction des réalités du service, de la charge de travail et de l’organisation personnelle. Par exemple, un collaborateur ayant la garde alternée de ses enfants peut décider de travailler plus quand il n’a pas ses enfants et moins quand il s’en occupe. C’est une organisation que chacun peut avoir tant qu’il ou elle s’engage dans une équipe via une charte. C’est une responsabilité qu’on donne aux collaborateurs », ajoute Hela Askri, Brand manager.

Autonomie et responsabilisation
Le secret des collaborateurs épanouis réside aussi dans l’autonomie laissée au travail. « Donner de l’autonomie justement, de la confiance et de la responsabilisation par rapport à l’atteinte des objectifs. C’est toute l’importance du bottom-up. Nous sommes sensibles à faire émerger les bonnes idées pour être dans un principe d’amélioration continue, avec un impact sur les collaborateurs La formation et l’accompagnement des managers et responsables d’équipe, par exemple dans la prévention des risques psycho-sociaux et du burn-out, sont cruciaux car ils sont les plus proches des équipes. Ce que nous voulons, c’est que ce que nous prônons soit ce que le collaborateur vit au quotidien et ce qu’un candidat découvrira en arrivant chez nous », note encore le DRH.

Du côté de sa réputation, la mutualité a la chance d’avoir bonne presse auprès des futurs candidats. « Nous avons effectivement une image très positive et une notoriété forte en tant qu’acteur de la santé et notamment par rapport au bien-être de nos clients.

Ce qu’on a envie de dire à un futur candidat, c’est qu’il trouvera, chez nous, un cadre de travail dynamique dans un secteur qui, s’il est parfois perçu comme statique, est en fait en pleine transformation tant digitale qu’organisationnelle depuis de nombreuses années. Le rôle des mutualités change et va désormais au-delà du simple remboursement de soins pour aller vers de vrais parcours de santé ».

Quant aux nouveaux venus, une attention particulière leur est portée. « Un nouveau travail peut générer de l’anxiété et c’est bien normal. C’est la raison pour laquelle nous travaillons vraiment à essayer de réduire ce stress. Avant le premier jour de travail, le candidat aura une idée très claire de ce qui l’attend. Cela passe notamment par des capsules vidéos qui expliquent le fonctionnement de Partenamut pour réduire son stress. On essaye vraiment de se mettre à sa place », précise encore Hela Askri, Brand manager.

Vocation sociétale                                                                     
Des améliorations, il est évidemment possible d’en apporter souvent. « On monitore en continu. Une mutualité est une entreprise à vocation sociale et sociétale avec des valeurs de solidarité importantes pour les clients mais aussi pour les collaborateurs et les candidats qui veulent donner du sens à leur travail. C’est clair que nous ne pouvons pas espérer concurrencer le privé avec un package salarial démesuré (même s’il peut être attractif) mais nous attirerons plutôt celles et ceux qui cherchent un autre sens à leur vie professionnelle et qui cherchent de la valeur. Nos meilleurs ambassadeurs sont les collaborateurs qui arrivent de grosses entreprises belges ou internationales, qui ont vécu beaucoup de choses dans leur parcours professionnel et qui parviennent encore à être agréablement surpris de ce qu’ils découvrent chez Partenamut. C’est l’effet Wouah », précise Manuel Magnette. « Nous n’avons pas la prétention d’être dans un monde idéal mais nous sommes perpétuellement dans des principes d’amélioration continue. Nous avons d’ailleurs reçu la certification Top Employer avec plus de 70% de taux de satisfaction sur nos process RH. Nous sommes la première mutualité à l’obtenir en Belgique ».

L’engagement des collaborateurs s’en ressent. « En effet, dans notre baromètre d’entreprise, leur taux d’engagement atteint 91% et nous place au même rang des entreprises à haute performance. C’est une vraie satisfaction et une fierté pour nous. Ce sont eux qui deviennent nos premiers ambassadeurs dans le privé et sur les réseaux sociaux et c’est ça aussi qui nous aide à attirer de nouveaux talents. Comme le dit souvent notre CEO, il est important de garder un équilibre permanent et équivalent dans un triangle entre la satisfaction du client qui est le corps de notre métier, la pérennité de l’entreprise et la satisfaction de nos collaborateurs ».

L’individu au bénéfice du collectif
Enfin, la notion d’humain prend évidemment tout son sens dans une telle politique RH. « Nous proposons, par exemple, des conférences et des webinaires sur le bien-être et sur des thématiques liées à la prévention des risques psycho-sociaux. Nous avons mis en place des parcours d’accompagnement pour les collaborateurs en incapacité de travail, quelle que soit la raison, pour maintenir le contact et que la personne se sent soutenue dans son incapacité ». Des événements rythment aussi la vie de l’entreprise. « Il y a pas mal d’événements afterwork ainsi que la possibilité de se mobiliser avec des associations. On vise le travail en co-construction et co-participation, avec des équipes pluridisciplinaires et transversales ainsi que l’autonomie des équipes. Et on voit que les résultats sont meilleurs tout comme les synergies entre collaborateurs », conclut la Brand manager.

Manuel Magnette - Partenamut [square]   Hela Askri [square]

Manuel Magnette, Directeur des Relations Humaines chez Partenamut : « Notre objectif étant d’attirer les talents et de les retenir au travers de trajets de carrière et de développement des compétences.»

Hela Askri, Brand manager chez Partenamut : « On vise le travail en co-construction et co-participation, avec des équipes pluridisciplinaires et transversales ainsi que l’autonomie des équipes. »

«Nous voulons simplifier leur vie mais avec empathie, digitaliser mais en gardant le côté humain»

Bien-être au travail : Partenamut

Partenamut, c’est 1,35 million de clients, quelque 1.450 collaborateurs et un engagement fort pour sa clientèle. « Nous avons un engagement social, sociétal et environnemental quotidien pour protéger et améliorer la santé de nos clients », explique Hela Askri, Brand manager. « Ce ne sont pas juste des mots. C’est notre travail au quotidien et ça passe, par exemple, par un trajet de retour à l’emploi pour les personnes qui ont connu un congé de longue durée et qui reviennent au travail ou encore par un programme post-cancer pour celles et ceux qui ont été touché(e)s par la maladie. Nous visons la santé et le bien-être de nos clients. Pour cela, nous nous adaptons à leurs besoins. Il est important, pour nous, de travailler en amont pour prévenir tandis que celles et ceux qui ont un parcours de santé plus difficile bénéficient d’un accompagnement digne de ce nom. Nous voulons simplifier leur vie mais avec empathie, digitaliser mais en gardant le côté humain », poursuit-elle.

Les valeurs de Partenamut se retrouvent également dans les engagements de la mutualité qui soutient divers projets inclusifs dont ‘’Générations solidaires’’ ainsi que le handisport, à travers Joachim Gérard, le joueur de tennis en chaise roulante. Elle est aussi partenaire, depuis 4 ans, d’une chaire RH à l’UC Louvain, avec une dizaine d’autres entreprises pour travailler sur les tendances RH importantes et impactantes.