« Je dis ce que je fais, je fais ce que je dis »

Date de publication: 8 mars 2019
Catégorie:

En plus de posséder des compétences techniques pointues, les pharmaciens hospitaliers ont un devoir d‘exemplarité.

team CHU UCl

Passion, sérieux, exemplarité, investissement, créativité, bienveillance et esprit d’équipe. Ce ne sont là que quelques-unes des qualités nécessaires pour exercer les métiers de la santé, et en particulier ceux qui touchent de près aux soins à la personne.  Ceux-ci restent avant tout des métiers altruistes, qui nécessitent une réelle vocation d’aide à autrui, l’envie d’apprendre continuellement et de développer des capacités de gestion. Pour évoquer leurs réalités actuelles, nous avons rencontré Jean-Daniel Hecq, Docteur en Sciences Pharmaceutiques, Professeur chargé de cours à l’UCL, Chef du Département Pharmacie du site de Godinne, membre du Comité de direction du CHU UCL Namur et Co-Président des pharmaciens d’hôpitaux de Belgique.

J-D Hecq

« Bien qu’elle soit toujours à l’heure actuelle relativement méconnue du grand public [NDLA : il n’y a que 1.100 pharmaciens hospitaliers en Belgique, pour 11.000.000 d’habitants], j’ai au cours de ma carrière, eu l’occasion de voir la pharmacie hospitalière se développer extraordinairement. Quand je suis arrivé ici à Godinne il y a quarante ans, nous étions six. Nous sommes aujourd’hui une soixantaine.» s’enthousiasme le Professeur Hecq, en guise d’introduction. « Plusieurs exemples illustrent parfaitement l’importance croissante de ce service. Nous sommes devenus le plus gros acheteur de l’hôpital. Les pharmaciens d’hôpitaux délivrent aujourd’hui 38% du volume de médicaments en Belgique. La pharmacie clinique a elle aussi connu un développement continu. Ces différents éléments impliquent de nouvelles compétences pour les pharmaciens hospitaliers. À celles purement techniques s’ajoutent dorénavant des compétences de management et gestion d’équipe, de capacité d’écoute et de communication, de transmission de l’information et d’implémentation de nouveaux projets. Par rapport à une récente directive européenne, nous devons par exemple être capables de scanner et déceler les médicaments potentiellement falsifiables. Que l’on soit spécialisé en officine, en production de médicaments, en pharmacie clinique ou en prothèse et implants, notre métier devient de plus en plus varié. Nous devons donc être polyvalents et dégager les lignes pour permettre les changements et faciliter l’innovation.

pharma

>> Postuler

Savoir maîtriser ces nouvelles compétences nécessite de la polyvalence, de la curiosité et l’envie d’apprendre constamment. Cela passe évidemment aussi par de nombreuses formations continues [NDLA : les pharmaciens d’hôpitaux doivent suivre environ 120 heures de cours par période de 5 ans pour conserver leur agrément pour les 5 années suivantes], internes à l’hôpital, à l’extérieur ou même parfois à l’étranger.  Nous avons des partenariats avec des entités hospitalières de pays limitrophes, principalement la France et la Suisse. Cela nous permet de prendre du recul, de nous inspirer et de réfléchir sur notre manière de travailler. C’est très challenging, mais c’est précisément ce qui rend notre métier passionnant » ajoute-t-il.

L’entité hospitalière namuroise se définit elle-même au travers de 5 valeurs : bienveillance, excellence, exemplarité, respect et synergie. Comment celles-ci se manifestent-elles concrètement dans la vie des travailleurs et le contenu de leurs métiers ?

« L’exemplarité est centrale. Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. Cela doit être un leitmotiv qui guide et détermine tous les aspects de notre travail. Ce sont des métiers qui nécessitent un très haut degré d’implication et précision. L’excellence et l’exemplarité en sont donc, et sans mauvais jeu de mot, d’excellents exemples. Précision, précaution et conscience professionnelle sont essentielles. Prenons un exemple: certains médicaments ne sont pas stables plus de 24 heures… Nous gardons toujours à l’esprit la quête de l’amélioration continue de nos prestations et nous y œuvrons collectivement au quotidien. Cette vision d’ensemble, cette implication et cette capacité de remise en question, sont des éléments clés que nous attendons dans le chef de tout pharmacien désireux de nous rejoindre.»

pharma

Si les métiers de la santé sont objectivement éprouvants physiquement, mentalement et émotionnellement, ils sont également très épanouissants et offrent la reconnaissance et la satisfaction de contribuer au bien commun et à une réelle utilité sociale.

Une approche bienveillante centrée sur le patient est le fondement de nos métiers. Notre rôle est d’accueillir, d’accompagner, de veiller à leur bien-être et de prévenir leur stress et leur peur éventuels. Cela nécessite d’être fort, mentalement et émotionnellement, mais cela rend notre métier extrêmement gratifiant au quotidien. »

>> Postuler

PLUS DE RENSEIGNEMENTS ?
Prenez directement contact avec le Pr JD HECQ, Chef du Département Pharmacie : 081/42.33.00 ou avec le service Recrutement & Sélection : 081/42.28.04.

Retrouvez le détail de cette offre sur notre site www.chuuclnamur.be, Onglet «travailler au CHU», Rubrique «Médical» et postulez via notre formulaire en ligne.