« L’expérience intergénérationnelle a été bénéfique pour tout le monde »

Rédigé par: Laurence BRIQUET
Date de publication: 4 sept. 2023

L’accueil extra-scolaire du CHU UCL Namur a démarré, il y a quelques mois, une collaboration intergénérationnelle avec une maison de repos de son réseau. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’initiative a été un succès, tant pour les aînés que pour les enfants et le personnel…
CHU Namur

copyright photo :©CHU UCL Namur

Le CHU UCL Namur dispose d’un département appelé DRISS (Réseau Intégré de Soins et de Services) qui réunit les 4 maisons de repos de l’institution ainsi que ses 2 crèches, son accueil extra-scolaire et ses policliniques. Zoé Clarembeau, chef de service de l’accueil extra-scolaire, est en charge de l’encadrement (extra-scolaire). Au départ réservé uniquement aux enfants du personnel du CHU, il s’est progressivement ouvert à d’autres enfants. « Nous avons le gros avantage d’être situés à l’entrée du site de Godinne et d’être très flexibles sur le plan de l’organisation », explique Zoé Clarembeau. « Nous ouvrons de 6h30 à 19h30 voire même 21h30 une semaine sur deux. Les parents des enfants que nous accueillons nous font part de leurs horaires au début de chaque mois et nous nous adaptons. Pendant les congés scolaires, nous organisons également des stages. Et si, au départ, nous accueillions environ 90% d’enfants des membres du personnel, nous sommes aujourd’hui à 60-70%, avec une ouverture vers les autres enfants des écoles notamment de Mont, de Godinne et même de Jambes », ajoute-t-elle.

L’accueil extra-scolaire du CHU UCL Namur inclut une prise en charge avant l’école mais aussi une aide pour les devoirs ainsi que de nombreuses autres activités (jeux à l’extérieur, animations…).

Une nouvelle expérience à la croisée de l’enfance et de la maturité
Il y a quelques mois, l’accueil extra-scolaire a cherché à élargir ses horizons et a démarré une collaboration intergénérationnelle avec la résidence Les Lauriers du CHU UCL Namur, une maison de repos pour seniors valides et semi-valides qui compte une septantaine de résidents. « L’accueil extra-scolaire cherchait une activité extérieure à entreprendre et l’idée d’une  collaboration intergénérationelle, une nouvelle expérience pour les enfants et les résidents, nous est venue », explique, de son côté, Anne-Laure Lovato, la directrice de la résidence Les Lauriers. « Nous avons commencé avec la projection d’un film de Noël qui a réuni une vingtaine d’enfants et de seniors. Nous avions également préparé, à la maison de repos, des jeux qui étaient expliqués aux enfants et animés par les aînés. Ça a vraiment été un beau succès et fonctionné à merveille. Les enfants ont adoré et les aînés y ont également pris beaucoup de plaisir ».  

Au carnaval, l’expérience a été réitérée. « Il y avait encore davantage de préparation en amont puisque les aînés ont préparé du matériel pour réaliser des masques de carnaval avec les enfants avant de faire un shooting-photos. Si, parfois, certaines personnes n’étaient pas très « manuelles », on s’est rendu compte que le fait de préparer la visite des enfants était un moyen de découvrir des activités nouvelles qui ont du sens puisqu’elles étaient à destination des enfants », note Anne-Laure Lovato. « On remarque également que les enfants ont cette capacité de poser des questions de manière naturelle qui fait qu’on entend aussi parfois l’aîné parler différemment avec un enfant. La conversation est différente du contact habituel. Bien souvent, on entend le résident retourner dans son passé, parler de son ancien travail ou de ses passions. On se rend compte que des liens se créent et que ce contact avec l’enfance est, pour eux, comme une petite bulle hors du temps qui nous fait aussi parfois voir ces résidents différemment », ajoute-t-elle.

Recrutement en cours
L’accueil extra-scolaire est actuellement en phase de recrutement pour engager deux mi-temps éducateur. « Le personnel est fidèle et je trouve que le cadre donne envie de postuler. Le CHU reste attrayant, le boulot est super et c’est une chouette structure, d’autant que l’accueil extra-scolaire est vraiment un « plus » », poursuit Zoé Clarembeau. La maison de repos Les Lauriers cherche, quant à elle, à engager un profil infirmier A1 ou A2. En recherche également d’une logopède

D’autres postes sont également à pourvoir au sein du CHU UCL Namur, notamment du côté des crèches et des maisons de repos.

A noter : plus d’infos sur les emplois à pourvoir sur https://emploi.chuuclnamur.be/nos-offres-demploi/