« La durabilité traverse tous les métiers de l’université »

Rédigé par: L.B.
Date de publication: 5 juil. 2021
Catégorie:

    En tant qu’institution d’enseignement et de recherche, l’UCLouvain a fait de la transition vers une université durable une de ses priorités. Elle le prouve notamment en cherchant à engager différents profils orientés « sustainability ».

    Les marches des jeunes pour le climat, en 2019, ont permis de faire bouger les choses. C’est notamment le cas à l’UCLouvain. « A cette époque, le recteur a été renouvelé dans son mandat et a confié à une prorectrice, moi en l’occurrence, la compétence de la durabilité et de la transition », explique Marthe Nyssens, Prorectrice « Transition et Société » à l’UCLouvain. « Si la compétence du développement durable existait déjà à l’université, en faire le cœur d’un mandat au sein de l’équipe de direction était quelque chose de novateur ».

    Après avoir fait un tour d’horizon des expériences de la communauté universitaire, un état des lieux a été réalisé pour préparer l’université à devenir une université plus durable. « Il y avait déjà des choses mises en place et de nombreuses personnes engagées mais il fallait aller un pas plus loin. Nous avons un devoir éthique et sociétal. Nous avons donc réuni les acteurs autour de trois grands axes : la recherche, l’enseignement et les campus durables.

    Au niveau de la recherche, par exemple, il est important que tous les champs de la recherche soient mobilisés, que les scientifiques de secteurs différents travaillent de manière collaborative autour des enjeux centraux pour la transition. Au niveau des étudiants se pose la question de quelles compétences ils doivent acquérir pour faire face à ces grands enjeux à la sortie de leurs études ».

    Des campus durables

    « Par rapport aux campus, il faut adapter nos modes de fonctionnement dans de nombreux domaines que ce soit la gestion de l’énergie, la mobilité, l’alimentation ou encore la gestion de la biodiversité sur nos différents campus ». Pour la gestion de l’énergie dans ses bâtiments, l’université ambitionne une neutralité carbone d’ici 2035. Pour la mobilité, il s’agit d’inciter la communauté universitaire à privilégier des modes de transports bas carbone. Le conseil d’administration a pris la décision de transformer le portefeuille d’investissements financiers de l’université vers des fonds labellisés durables. « Pour revenir à la mobilité, on essaye évidemment de privilégier les modes de transport doux mais nos 7 campus ne sont pas logés à la même enseigne. Le campus de Woluwe est desservi par le métro. Ce n’est pas pareil à Mons ou à Louvain-la-Neuve. Les défis sont donc différents d’un site à un autre ».

    Marthe Nyssens UCLouvain

    Marthe Nyssens, Prorectrice « Transition et Société » à l’UCLouvain © D.R.

    Des profils orientés « sustainability »

    Dans le cadre de son engagement sur la voie de la transition écologique, l’emploi à l’université est évidemment impacté par cette dimension. « Nous voulons sensibiliser et former l’ensemble du personnel à la durabilité qui est finalement transversale et traverse tous les métiers de l’université. Nous sommes régulièrement appelés à recruter des profils orientés « sustainability ». Je pense, par exemple, à des ingénieurs et des architectes pour le secteur du logement. L’université est propriétaire de nombreux bâtiments qui ont un certain âge et qu’il faudra rénover dans une perspective de durabilité. Autre domaine, les marchés publics, pour lesquels il faut des juristes capables de comprendre les clauses environnementales et sociales.

    La jeune génération qui est descendue dans la rue nous pousse tandis que les chercheurs et les professeurs sont, eux aussi, engagés dans cette transition dont ils sont le moteur pour faire avancer la connaissance.

    C’est finalement un plan qui résulte d’une démarche d’intelligence collective », poursuit Marthe Nyssens, argumentant que les autorités universitaires envoient un message fort en s’engageant et en mobilisant tous les niveaux de l’institution vers cette transition pour une Université durable.