«La formation en alternance est une véritable opportunité»

Date de publication: 15 oct. 2018
Catégorie:

Dans l’entreprise Jérouville, à Libramont, la pénurie de personnel qualifié est une réalité. La formation en alternance n’est, aux yeux de sa DRH, pas assez reconnue pour ses qualités.

Formation en alternance

Céline Collignon est directrice des ressources humaines au sein de l’entreprise de travaux publics et privés, Jérouville, située à Libramont.

Céline Collignon

>> Découvrez l'offre de formation la plus complète en Belgique francophone sur Career Academy

La formation a une place centrale au sein de votre entreprise. Est-ce une conséquence du manque de main d’œuvre qualifiée?

"Il est évident que s’il y avait plus de jeunes qualifiés sur le marché, nous gagnerions du temps à ne pas devoir les former autant. Mais puisque les métiers comme maçon, chauffeur de camion ou opérateur d’engins sont en pénurie, la plupart du temps, c’est l’entreprise qui doit assumer la formation de ses jeunes recrues, pas toujours qualifiées. D’un autre côté, la formation fait vraiment partie de notre culture de travail, c’est une volonté, depuis plusieurs années. Nos ouvriers sont dans une dynamique d’apprentissage permanent et ont la possibilité régulière de se former à de nouvelles techniques, d’élargir leurs compétences."

Comment expliquez-vous la pénurie de main d’œuvre qualifiée?

"Je pense qu’il faudrait, plus largement, redorer le blason des métiers de la construction. C’est un secteur très polyvalent et dynamique, où les travailleurs peuvent facilement diversifier leurs tâches. Je crois aussi qu’il faut davantage valoriser l’enseignement en alternance auprès des jeunes. Pour ceux à qui l’école à temps plein ne convient pas, l’alternance peut être une véritable opportunité. Mais il faut la que la société la perçoive comme telle, et non comme une solution de rechange ou un choix par dépit, comme c’est souvent le cas."

Pourquoi l’alternance est-elle importante selon vous?

"Elle permet aux jeunes qui en ont besoin de sortir du circuit scolaire classique. Et à nous, elle permet de former un jeune et, si l’expérience est positive, de l’engager. Et ainsi bénéficier de l’expérience d’un ouvrier déjà formé à la spécificité de notre entreprise. Même si nous avons la chance de collaborer avec des écoles de bon niveau, le souci est toujours le même: l’école apprend aux élèves des techniques, éventuellement à manipuler des machines. Mais elle ne leur apprend jamais la réalité du métier, la situation de chantier. L’utilité de l’alternance, c’est de permettre au jeune de faire des allers-retours entre les compétences théoriques et le fait de mettre la main à la pâte."

Les jeunes en alternance représentent-ils une part importante de votre staff?

"Chaque année, nous avons entre deux et cinq jeunes en alternance pour la construction à proprement parler. Au sein de notre personnel, ils ne représentent pas une part importante ; la plus grosse partie de nos ouvriers sont des adultes en reconversion ou des demandeurs d’emploi, qui ont effectué des stages du Forem."

>> Découvrez l'offre de formation la plus complète en Belgique francophone sur Career Academy