« Le bien-être de nos voyageurs/euses repose aussi sur le bien-être de nos collaborateurs/trices »

Rédigé par: Laurence Briquet
Date de publication: 7 juil. 2023

A la STIB, le bien-être des collaborateurs/trices est un point d’attention permanent au sein de l’entreprise et cela, dès leurs premiers contacts en tant que candidat.es. L’accent est mis sur le dialogue mais aussi sur l’attention aux besoins tant des voyageurs/euses que des stibien.nes…

Stib - équipe

Comment une entreprise qui compte 10.355 collaborateurs et collaboratrices qui, chaque jour, font bouger Bruxelles, peut-elle se montrer hyper attentive au bien-être de son personnel ? Selon Laurence Hennuy, Well-being Manager à la STIB-MIVB, « la thématique du bien-être est vue de manière transversale et se joue à 3 niveaux de responsabilité : celle de l’entreprise, du management et de chaque agent.e. Il s’agit réellement, au-delà de l’aspect légal, d’un point d’attention permanent auquel nous œuvrons ensemble. Responsabilité, Attention & Ensemble, des valeurs fortes faisant d’ailleurs partie intégrante de notre belle société. Ce qui nous différencie d’une autre entreprise, c’est notre approche holistique. Nous offrons un encadrement professionnel mais également des aides au niveau de la sphère privée », explique Laurence Hennuy.

Un volet varié d’encadrement et de formations

Ce bien-être au travail est notamment soutenu par l’encadrement et l’accès offert à de multiples formations, tout au long du parcours professionnel, formations disponibles avec une réelle politique d’accès au développement individuel. « Tout comme l'an dernier, en 2023, la STIB a prévu 51.000 jours de formations autour de 6 axes majeurs dont la qualité de service à la clientèle, la sécurité et le bien-être, le développement des compétences techniques ...Notons notamment un trajet spécifique de leadership pour les managers, axé sur le « savoir-être » plutôt que le « savoir-faire ». Ce trajet nommé « Drivin’STIB-MIVB », composé de 5 axes (intégrité, donner du sens, courage, attention et autonomie), permet d’encourager un management bienveillant et permettant de mobiliser les collaborateurs et collaboratrices et ainsi atteindre les objectifs de performance partagés par l’ensemble de l’entreprise, tout en veillant au bien-être de tous. A côté de cela, nous pouvons retrouver dans le catalogue de formation différentes thématiques de développement personnel, telles que la pleine conscience ou la gestion du stress. Finalement, nous parlons de parcours de formation prévus pour tous-toutes les agent.es. tout au long de leur carrière », note encore Laurence Hennuy.

Chorale - Stib

Equilibre personnel

La recherche d’un équilibre vie professionnelle/vie privée est chère à l’entreprise. La STIB tourne 7/7 et 24/24. « Quand les métros, trams et bus rentrent au dépôt après 8h de conduite, ce sont les équipes techniques qui prennent le relais pour entretenir les machines avant le prochain départ. L’équilibre vie professionnelle et vie privée est une vraie préoccupation, qui se décline différemment d’une fonction à l’autre. Pour les personnes qui occupent des fonctions opérationnelles de management, la charge mentale est importante puisque nos dépôts ne ferment jamais. Un système de garde est organisé pour leur permettre de se déconnecter. Quant au droit à la déconnexion, de manière structurelle, il s’agit clairement plus que d’une volonté et, au-delà de l’encourager, cela fait partie des projets prioritaires sur lesquels nous sommes actuellement occupés ».

Pour aller encore plus loin

« Au-delà de notre équipe de conseillères sociales, en contact direct avec les Stibien.nes et qui ont pour mission d’assurer, en toute confidentialité, une guidance psychosociale en cas de difficultés personnelles, familiales et financières (écoute, conseil, soutien, information et orientation), nous avons mis en place l’Employee Assistance Program (EAP). Il s’agit un programme d’aide psychologique qui, au-delà de la sphère professionnelle, peut également être utilisé dans la sphère privée et qui est mis à disposition gratuitement de tous les Stibiens et Stibiennes et de leur famille proche (conjoint.e et enfants) avec la possibilité d’obtenir rapidement, et en toute discrétion, des renseignements ou un accompagnement psychologique. Ce programme d’aide se concentre principalement sur 4 thématiques : stress au travail, activité physique, alimentation et sommeil », poursuit la Well-being manager.

De multiples initiatives s’organisent à différents endroits de l’entreprise avec, par exemple, l’invitation à participer à des événements aussi variés que le festival Couleur Café, les 20 km de Bruxelles ou même à se joindre à la chorale de la STIB, sans oublier la journée internationale de la femme où le personnel s’est retrouvé pour encore mieux prendre en considération les femmes au sein de la STIB !

20 km - Stib

Une mission qui a du sens

La recette miracle ? D’après Laurence Hennuy, il s’agit, dans tous les cas, d’éléments ayant une forte contribution au bien-être des collaborateur.trice.s. « Chaque matin, nous savons pourquoi nous nous levons » Cet élément et les valeurs partagées font que le personnel de la STIB est  fier et heureux d’y travailler. Cela reste une culture d'entreprise familiale malgré plus de 10.000 personnes, au centre de Bruxelles avec des sites faciles d'accès. Nous avons clairement un métier qui a du sens et cela se sent dans l'investissement et la fierté des Stibien.nes. Nous oeuvrons, chaque jour, à notre manière et tous ensemble, à faire bouger Bruxelles. Il y a aussi pas mal d'initiatives pour « aider l'autre » (découverte des écoles, distribution de repas dans les stations …). Cette recherche de sens est encore plus présente depuis la vague Covid, durant laquelle de nombreuses personnes se sont fortement remises en question. Chez nous, notre mission répond clairement à cet enjeu naturellement. De plus, avec une réelle politique de mobilité interne et plus de 300 métiers différents dans la maison, les parcours dans différentes fonctions et départements ne sont pas une exception. Cela contribue à alimenter cette recherche de sens et d’impact sur le long terme », conclut la Well-being Manager, avant de glisser un dernier exemple. « Je ne suis là que depuis quelques mois, mais ce que j’ai vécu est différent de tout ce que j’avais vécu avant. Dès le premier coup de fil pour le job, j’ai senti de la bienveillance. « Merci de vous intéresser à la STIB », m’a-t-on dit. C’est plutôt rare comme accueil. Les nouveaux-nouvelles collaborateurs-rices sont aussi accompagné.e.s et épaulé.e.s. C’est important ».