«Les gens trouvent très rapidement des habitudes»

Publié : lundi 24 septembre 2018

els jans

Le Flex Office en question. Els Jans est la directrice des ressources humaines chez Axa. Il aura fallu des mois, à elle et son équipe, pour préparer cette transition vers un modèle beaucoup plus flexible. Aujourd’hui, la DRH semble ravie du résultat.

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi !

Depuis quand avez-vous opté pour le «flex office»?

"Nous l’avons intégré dans notre projet New Way of Working – 2017. Il s’agit de l’année où plusieurs de nos baux arrivaient à terme. Nous voulions donc profiter du déménagement d’une partie importante de notre personnel pour complètement revoir notre fonctionnement. Nous avons donc progressivement mis en place cette politique et nous avons déménagé dans ce bâtiment du centre de Bruxelles depuis une grosse année. Mais une telle transition se prépare. Notre premier pilote date déjà d’il y a plus ou moins 4 ans et a eu lieu sur une de nos anciennes implantations."

Comment ces changements ont-ils été accueillis?

"Certains travailleurs, moi aussi d’ailleurs, je dois l’avouer, se posaient plusieurs questions sur tous ces changements et le fait de ne plus disposer de son espace personnel. Des managers se souciaient également de la façon dont cela allait influencer la gestion de leur équipe, de comment la réunir et la garder soudée. Mais on a été assez vite rassurés. Les gens trouvent très rapidement des habitudes et se retrouvent régulièrement au même endroit. Le fait d’être tout le temps en mouvement a même permis de créer des nouveaux liens entre travailleurs qui ne se côtoyaient pas avant."

flex

>> 

Quelle est l’influence du télétravail dans votre organisation?

"Nous avons une activité qui permet assez facilement de le mettre en place, jusqu’à deux jours par semaine. Nous avons adapté les salles de réunion pour faciliter au mieux les échanges avec des caméras qui filment, par exemple, automatiquement la personne qui parle. Le mercredi et le vendredi sont, en général, très plébiscités pour le télétravail. Le bureau est donc beaucoup moins animé. Mais c’est au final aussi intéressant car cela amène une autre ambiance que cherchent justement certains travailleurs."

Quelle est la plus grande difficulté dans la mise en place d’une politique de flex office?

"Lorsqu’on voit notre installation actuelle, c’est difficile de trouver des aspects négatifs. Le plus grand challenge est de maintenir la cohésion au sein des équipes qui travaillent ensemble. Pour cela, il faut mettre en place quelques habitudes et prévoir de se retrouver. Mais cela s’est fait assez facilement."

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi !

Retour à la liste