« On sent l’engouement du personnel pour faire bouger les choses »

Rédigé par: Laurence BRIQUET
Date de publication: 22 avr. 2022

Dans le cadre du débat sur la transition écologique organisé par Références, CBC Banque & Assurance évoque avec nous son engagement en tant qu’acteur bancaire responsable, engagé sur le plan local mais aussi aux côtés d’associations. Sans oublier d’encourager ses collaborateurs à adopter encore plus de comportements éco-responsables...

CBC Banque & Assurance est la branche francophone du groupe KBC, groupe belge d’envergure internationale, actif essentiellement en Belgique ainsi qu’en Europe centrale et orientale. Son ancrage wallon, CBC Banque & Assurance y tient. « Nous appartenons à un groupe leader de marché en Flandre mais nous sommes un acteur financier wallon, géré principalement par des collègues francophones pour la partie francophone du pays », explique Denis Knaepen, administrateur exécutif. « Nous ne sommes d’ailleurs pas loin des 100 % d’épargne wallonne réinvestie en Wallonie. Notre vocation est d’avancer avec les Wallons qui veulent avancer et à par8tir du moment où nous nous occupons de questions de patrimoine, de projets d’investissements ou de questions d’assurances, il est normal que nous nous sentions concernés par la question de la durabilité », ajoute-t-il.

Denis Knaepen

Denis Knaepen, administrateur exécutif

Levier vers la transition écologique

Le secteur financier est d’ailleurs souvent considéré, par les décideurs politiques, comme un levier vers la transition écologique. « Nous pouvons influencer où l’épargne est investie et, quand on interroge les clients, on se rend compte qu’ils apprécient les investissements à faibles émissions ». Depuis 2 ans, la banque est d’ailleurs très engagée dans la transition écologique, au travers notamment de la mise en place d’un comité de durabilité ou du choix d’un développement informatique en vue d’adapter ses services. « On arrive à dialoguer avec nos clients, qui sont indépendants, entre8preneurs ou agriculteurs, et à disposer de données sur leur empreinte écologique. On compare leurs émissions et on évalue, avec eux, l’impact de leurs investissements. On les conseille d’ailleurs sur ceux-ci pour les aider dans leur 8réflexion », ajoute Denis 8Knaepen.

Digital et ‘’human touch’’

Conscient de son potentiel de développement en Wallonie, CBC Banque & Assurance travaille sur 3 axes majeurs, à savoir le digital (leur appli mobile avec assistant digital Kate a été élue meilleure appli du monde en 2021 et permet, par exemple d’obtenir une réponse pour un crédit hypothécaire quasi instantanément), la ‘’human touch’’ (le savoir-faire humain qui fait que, quand un client a un projet, qu’il puisse être conseillé par les meilleurs conseillers) et, enfin, la durabilité. Dans l’actionnaire de la banque, on retrouve en effet la coopérative Cera qui, comme son statut le prévoit, mise sur les valeurs coopératives. « L’idée, c’est vraiment d’être proche du client, de la société civile ou encore de l’environnement », soutient l’administrateur exécutif.

« Il y a déjà une vingtaine d’années que nous portons ces valeurs. Ça se matérialise notamment par des engagements comme celui que nous avons auprès de l’opération Cap 48, depuis 18 ans maintenant, ou dans des projets de micro-financing (association BRS) en Afrique et en Amérique du Sud. Nous avons aussi exclu certains secteurs de nos affaires comme le charbon car pas assez éco-responsable à nos yeux. »

Tout cela se fait bien évidemment avec le soutien du personnel qui se mobilise pour les divers projets et notamment pour le grand nettoyage de printemps en Wallonie. Du personnel qui reçoit aussi une formation orientée développement durable. 

« On sent véritablement un engouement de la part de nos collaborateurs pour se former mais aussi pour parler aux clients avec, en toile de fond, cette envie de tous de faire bouger les choses », conclut-il.