« Pour certains postes, parfois, on ne reçoit même pas de candidature »

Publié : lundi 2 octobre 2017

SPÉCIAL IT. Dans son domaine, EVS fait partie des grosses pointures. Spécialisée dans la gestion, l’enrichissement et la distribution de flux vidéo, technologies liées à la production de programmes en direct pour la télévision, l’entreprise liégeoise compte un peu moins de 500 travailleurs dans une vingtaine de bureaux à travers le monde.

Chaque année, l’entreprise recherche de nouveaux collaborateurs IT et met les petits plats dans les grands pour convaincre ces profils, toujours aussi rares, de la rejoindre. Rencontre avec Axel Blanckaert, CTO chez EVS Broadcast Equipment.

Quelles sont vos demandes en recrutement aujourd’hui ?

Nous avons des offres d’emploi pour une grosse trentaine de postes. Quelques architectes IT, une quinzaine de développeurs et environ autant de testeurs. Pour cette dernière fonction, il n’existe pas, à ma connaissance, une formation spécifique. C’est assez proche du développeur mais plutôt que de créer le logiciel, le testeur se charge de mettre en place un processus de vérification.

Eprouvez-vous des difficultés à remplir vos objectifs de recrutement ?

Cela a toujours été compliqué de trouver des travailleurs, mais je ne pense pas que cela soit spécialement plus difficile qu’auparavant. Lorsque je compare à d’autres secteurs où, pour une place, ils peuvent recevoir 150 CV, je constate effectivement que c’est très loin d’être pareil chez nous. Pour certains profils spécifiques qu’on recherche, parfois, on ne reçoit même pas de candidature.

Que mettez-vous alors en place ?

On a récemment engagé quelqu’un à temps plein uniquement pour gérer le recrutement. On travaille aussi beaucoup avec les réseaux de nos employés, les hautes écoles et les universités. Nous avons, par exemple, récemment mis à disposition des places de stages, ce qui a permis d’engager une quinzaine de nouveaux collaborateurs après leur passage de quatre mois chez nous. C’est donc positif. Surtout qu’on sait qu’en sortant de leurs études, ils ont souvent trois, quatre autres offres ailleurs.

Quels sont les critères de recrutement ?

Dans l’idéal, il faut évidemment avoir une bonne base en informatique. Mais ce qui compte aussi et surtout, c’est une bonne mentalité et des facultés d’apprentissage. Il s’agit d’un métier où tout évolue très vite. Je ne fais plus ce que je faisais il y a cinq ans et je sais déjà que dans cinq ans, mon métier aura encore radicalement changé. Les softskills sont aussi cruciales. Nous avons déjà engagé du personnel qui n’était pas qualifié en IT mais qui avait un intérêt pour le milieu. Ça prouve aussi que nos métiers restent accessibles.

Vous devez donc consacrer du temps à les former, n’est-ce pas un problème ?

Non, de ce côté il n’y a pas de souci. Chez EVS, nous avons 250 personnes qui travaillent en recherche et développement, ce n’est donc pas trop compliqué d’intégrer une vingtaine, voire même une trentaine de personnes chaque année à accompagner.

Le fait d’être un leader mondial dans votre activité est un atout pour recruter ?

Pour une certaine tranche d’âge ayant déjà de l’expérience oui, certainement. Mais les plus jeunes ne nous connaissent pas forcément. On met donc désormais l’accent sur notre visibilité en étant, par exemple, beaucoup plus présents dans les salons liés à l’emploi. On constate d’ailleurs que les retours sont positifs lorsque l’on nous connaît. Notre image est plutôt bonne dans le domaine et on a un taux de rotation du personnel en dessous de la moyenne.

Que pouvez-vous proposer d’autres qu’un salaire intéressant ?

Le fait d’être un secteur dynamique est forcément un atout. Dans notre organisation, on essaye également de repenser notre façon de fonctionner avec, notamment, la mise en place de méthodologies dites « d’entreprise libérée ». L’idée est d’adapter la manière de travailler en favorisant, par exemple, très rapidement l’autonomie ou encore l’auto-organisions des équipes. C’est une manière de fonctionner qui attire les jeunes, mais c’est aussi plus efficace.

> Découvrez les offres d'emploi chez EVS !

Retour à la liste