10 choses à faire si vous ne trouvez pas de travail après vos études

Publié : vendredi 31 mars 2017

En France (mais la situation belge est très semblable), l’âge moyen d’accès à  un CDI est passé de 20 à  27 ans entre 1975 et aujourd’hui. Avec l’économie actuelle, trouver un emploi directement une fois son diplôme en poche est de plus en plus rare. Nombreux sont les étudiants qui doivent patienter de longs mois avant d’entrevoir une possibilité d’embauche.

Résultats : les jeunes diplômés sont stressés, sous pression, déprimés. Ils envoient frénétiquement des CV à  gauche et à  droite ou au contraire se découragent et perdent toute motivation. Vous venez de finir vos études et cette perspective vous angoisse ? Voici 10 conseils à  mettre en pratique si vous ne trouvez pas d’emploi.

Cliquez ici pour découvrir plus 1600 nouvelles offres d'emploi qui peuvent vous intéresser

1. Restez optimiste

Ne vous énervez pas sur la situation : elle est normale. Garder le moral pendant vos recherches est très important. Vous avez réussi à  obtenir votre diplôme à  force de persévérance : vous finirez bien par décrocher un emploi.

Il faut bien sûr que vous passiez du temps à postuler, mais réservez-vous au moins une heure par jour où vous faites quelques chose que vous aimez vraiment (sport, lecture, sortie…) et où vous ne pensez plus à  cela. Maintenir cette "positive attitude" vous aidera à  garder le cap.

2. Réduisez votre train de vie

Puisque vous n’aurez aucun revenu pendant un laps de temps encore inconnu, il va falloir réduire vos dépenses. Vous pouvez par exemple revenir habiter chez vos parents. En échange, participez aux tâches de la maison (lessive, cuisine, nettoyage). Établissez un budget serré et tenez-vous-y.

3. Passez du temps à entretenir votre réseau

C’est très souvent grâce à  son entourage et au bouche-à -oreille que l'on apprend les opportunités d’emploi. Le networking professionnel n’est donc pas à  négliger en période de recherche d’emploi. Partez dans différentes directions. Voici quelques exemples :

  • Le cercle Alumni de votre université ou les organisations professionnelles
  • Les événements de networking, conférences et séminaires
  • Les salons de l’emploi, comme le Salon Références Talentum
  • LinkedIn

4. Retournez à  l’école

Si vous pensiez effectuer un autre master "plus tard", pensez peut-être à  le faire maintenant que vous avez fini vos études et que vous ne trouvez pas de boulot. D’ici-là , l’économie ira peut-être mieux.

Si en revanche vous vous réjouissiez de rentrer dans la vie active, ne prétextez pas de faire de nouvelles études juste pour vous occuper : reprendre des études prend de l’argent, de l’énergie et de la volonté.

> Voir aussi : Ces adultes qui retournent à l’école

5. Occupez-vous

On dit souvent que chercher du travail est un emploi à  plein temps. Mais votre vie peut malgré tout continuer : inscrivez-vous dans une agence d’intérim pour faire des petits jobs, conservez vos loisirs, faites des formations…

6. Élargissez vos critères de recherche

En sortant des études, vous avez sans doute une idée très précise du travail que vous vouliez obtenir. C’est tout à  votre honneur de rester concentré sur vos critères de recherche au début (secteur, entreprises, salaire, temps de trajet) mais si après plusieurs mois votre recherche n’a pas aboutie, élargissez-les et soyez plus ouverts aux possibilités de carrière. L’important est de mettre un pied dans le marché du travail, fût-ce pour un job alimentaire.

7. Continuez à améliorer vos compétences

À chaque entretien d’embauche ou à  chaque refus de candidature, n’hésitez pas à  demander au recruteur un feed-back sur votre profil. Quelles sont les points faibles de votre candidature ? Quelles compétences (soft ou non) devriez-vous améliorer ?

8. Faites du volontariat ou des stages

Effectuer un stage non rémunéré dans une entreprise est une bonne façon de s’y faire connaître dans l’espoir d’obtenir ensuite un job payé. Au pire, cela vous fera gagner de l’expérience, un réseau et une ligne sur votre CV.

Si vous êtes intéressé par le volontariat, vous pouvez également vous engager aux côtés d’une ONG. Ne perdez cependant pas de vue que cela nécessite du temps et de l’engagement.

> Voir aussi : Quel est le stage idéal d’après les étudiants?

9. Démarrez votre entreprise

Aucune entreprise ne peut vous engager mais vous débordez d’idées et d’énergie? Si vous avez la fibre de l’indépendant, sautez le pas et démarrez votre propre start-up. Vous pouvez également devenir consultant dans un domaine ou vous avez beaucoup d’expertise. Il existe en Belgique beaucoup de structures qui aident les jeunes à  lancer leur business, n’hésitez pas à  y faire appel !

10. Créez votre blog ou votre site internet

Vous êtes passionné par un sujet précis et vous souhaitez partager cela ? Créez un blog pour écrire sur la cuisine japonaise, les finances personnelles, le badminton, les bons plans à  la mode ou encore les gadgets technologiques. Pour fidéliser votre lectorat, vous devrez notamment apprendre à  utiliser les médias sociaux. Au final, cela sera une bonne expérience et une source de notoriété, voire de revenus.

> 5 conseils pour lancer son blog professionnel

Bonus : n’oubliez pas d’en profiter malgré tout

Une fois que vous aurez enfin décroché le job de vos rêves, vous repenserez avec nostalgie à  ces moments où vous aviez tout votre temps libre à  employer à  votre guise. Il faudra attendre la retraite pour en retrouver autant ! Pendant cette période, gardez en tête que cela ne sert à  rien de vous laisser étouffer par le stress : vous allez finir par trouver un job, car vous faites ce qu'il faut pour en obtenir un.

Source : moneycrashers.com

Retour à la liste