10 choses que vous feriez si vous arrêtiez de surfer au travail

D’après une récente étude, un travailleur passe en moyenne 1 heure 37 par journée de boulot à surfer sur internet, dont 53 minutes « à des fins personnelles ». Regarder des vidéos de lolcats sur Youtube, liker quelques photos sur Facebook, réserver des billets d’avion, chercher l’inspiration sur des sites de cuisine… Les idées de « pauses » ne manquent pas.

Doit-on culpabiliser de ces petits entractes à priori inoffensifs ? Les études sont contradictoires. Il est avéré que faire une pause de temps à autre est essentiel pour rester concentré… Mais internet n'est pas très indiqué pour cela.

Une minute sur internet

Une étude américaine appelée What we are not doing when we’re online de Scott Wallsten (du Technology Policy Institute) dresse un portrait assez sombre de cette pratique en puisant dans les chiffres de l’American Time Use Survey, qui recense les activités principales des Américains.

L’Américain moyen consacre par exemple 565 minutes par jour aux soins personnels (y compris manger dormir), 270 minutes à ses loisirs, et 208 minutes à travailler. Quant au temps passé sur internet dans un but récréatif (non professionnel donc), il augmente : il est passé de 8 minutes par jour en 2007 à 13 minutes en 2011.

Scott Wallsten a ensuite calculé l’impact que ce temps « perdu » avait sur le reste de nos activités. Pour chaque minute passée sur Internet, on perd du temps à ne pas faire autre chose… Quelles activités ?

0,31 minute

Sortir (fête, culture, amis…)

0,27 minute

Travailler

0,15 minute

Regarder la télévision

0,12 minute

Dormir

0,10 minute

Voyager

0,05 minute

Profiter de son entourage (famille)

0,07 minute

Faire des tâches ménagères

0,06 minute

Etudier

0,04 minute

Réfléchir & philosopher

Comment prendre une pause alors ?

Pas question pour autant de renoncer à vos breaks, qui sont nécessaires à votre productivité. Passez simplement votre pause hors ligne. Vous pouvez décider d’éteindre votre ordinateur pour 5, 10 ou 15 minutes et vous adonnez à une autre activité, en extérieur si possible.

Si vous craquez quand même pour un petit tour sur Facebook, compensez ensuite en accordant le même temps à une activité rébarbative que vous avez du mal à entamer. Vous pouvez aussi surfer en guise de récompense !

Source: Lesaffaires.com

 

Retour à la liste