10 façons de faire cohabiter les générations au travail

Publié : vendredi 1 décembre 2017

Vous avez du mal à comprendre la façon de fonctionner des collègues qui n’ont pas le même âge que vous ? C’est normal : chaque génération à ses spécificités et ses attentes.

De plus en plus souvent, les spécialistes divisent la population active en 3 générations.

  • Les baby-boomers, nés entre 1946 et 1964, donc les travailleurs de plus de 50 ans ;
  • La génération X, nés entre 1965 et 1980 ;
  • La fameuse génération Y, née entre 1981 et 1990 et dernière arrivée sur le marché du travail.

Si c’est une façon un peu simpliste de voir les choses, on ne peut nier que ces trois groupes de travailleurs ont des façons différentes d'appréhender leur travail, leur employeur et leur entreprise.

Acerta a mené l’enquête auprès de 2 000 répondants pour connaître les points de vue et préférences de ceux-ci. Voici 10 points d’énoncés-conseils pour mieux comprendre les autres générations et ainsi mieux cohabiter au sein de l’entreprise… En attendant l’arrivée d’une quatrième génération.

1. Les réunions

Le plus gros point de discorde entre générations ? La communication. Tout le monde souhaite communiquer le plus ouvertement possible, mais les moyens pour cela diffèrent. Les baby-boomers préfèrent nettement une simple discussion à un échange de courriels, alors que la jeune génération estime que ce moyen est quasi aussi bon que la communication personnelle.

>> À lire : Oui à la nouvelle génération d'emplois

2. La hiérarchie

45 % de la génération Y sont stressés quand ils doivent s'adresser à leur responsable, contre seulement 27 % des baby-boomers et 26 % de la génération X. De même, 45 % de la génération Y sont stressés quand leur responsable contrôle leur travail, contrairement à 29 % des baby-boomers et 30 % de la génération X.

3. Le besoin d’encadrement

Mais par contre, les jeunes sont demandeurs d’objectifs très clairs de la part du responsable. Un jeune sur trois déclare être stressé quand il doit gérer un projet seul, contre 22 % de la génération X et 22 % des baby-boomers.

4. Les technologies

Sans surprise, les baby-boomers sont les plus stressés par l'utilisation des nouvelles technologies de l'information (33 %, contre 18 % de la génération X et 16 % de la génération Y).

5. Les réseaux sociaux

Le degré d'utilisation des médias sociaux au travail est par contre assez semblable entre les générations, mais l'utilisation des médias sociaux à des fins privées augmente plus la génération est jeune. Néanmoins, cette différence ne se marque pas dans le cadre de l'utilisation professionnelle.

>> À voir également : Accro aux réseaux sociaux ? Faites-en votre métier ? 

6. Le rapport client

Âge est-il synonyme de loyauté ? Les baby-boomers sont les plus engagés dans leur fonction et impliqués dans l'entreprise où ils travaillent, ainsi que vis-à-vis de leur clients. 58 % des baby-boomers ne supporte pas quand l'entreprise n'agit pas correctement vis-à-vis de ses propres clients, contre seulement 45 % de la génération X et 43 % de la génération Y.

7. La vie privée

En général, les travailleurs âgés sont les plus secrets ! Les baby-boomers désapprouvent beaucoup plus que les collègues leur posent des questions sur leur vie privée que la génération X et la génération Y.

8. Le team building

Les plus jeunes ont plus l’esprit de communauté d’entreprise ! La génération Y aime davantage les activités organisées par la société (81%) que la génération X (63%) et les baby-boomers (53%). En plus, 88 % de la génération Y aiment passer leur pause de midi avec leurs collègues. Un chiffre beaucoup moins élevé pour la génération X (70 %) et les baby-boomers (65 %).

>> Découvrez également : Vos collègues : amis ou ennemis ? 

9. Les avantages extra-légaux

Les baby-boomers sont ceux qui manifestent le moins d'intérêt pour les avantages extralégaux (voiture de société etc). A peine 60 % d'entre eux déclarent en souhaiter, contre 73 % de la génération X et 77 % de la génération Y.

10. La carrière

Le job hopping est un phénomène assez neuf, qui touche surtout les plus jeunes. En effet, l'idée de travailler longtemps au sein de la même société stresse surtout la génération Y (25 % contre 14 % pour la génération X et 11 % pour les baby-boomers). Plus la génération est jeune, plus elle pense avoir besoin de changements dans sa fonction et des projets.

>> À la recherche d'un emploi? Consultez nos 1.700 offres !

 

Retour à la liste