10 signes qui montrent que vous êtes un mauvais employé

Publié :

La confiance en soi est un atout important pour votre carrière. Le narcissisme peut en revanche vous faire passer pour le collègue détestable de la boîte. Si vous avez un sens aigu de l’amour-propre ou que vous ignorez simplement la façon dont vous perçoivent votre boss et vos collègues, vous pourriez être en train de vous aliéner votre équipe sans même vous en rendre compte.

> Envie de changer de job? Découvrez toutes nos offres d'emploi !

Vous voulez savoir si vous êtes la bête noire du bureau ? Jetez un œil à  cette liste :

1. Vous êtes toujours en retard

Vous êtes peut-être un peu lent(e) le matin. Ou la file que vous devez faire pour votre sandwich à  midi vous met toujours 10 en retard. Ou des coups de fil importants se glissent toujours juste avant vos réunions. Quelle que soient vos raisons, vous ne redorerez pas votre image en rationnalisant votre défaut chronique. Votre mauvaise gestion du temps vous fera passer aux yeux de votre boss pour quelqu’un d’égoïste, d’irrespectueux, de non fiable et de désorganisé.

2. Vous vous trouvez toujours des excuses

Vos collègues et votre boss vous en tiendront rigueur, si les excuses que vous avancez en vue d’éviter de faire quelque chose sont plus nombreuses que les choses que vous faites réellement. Si vous êtes confronté(e) à  des problèmes insolubles au cours de la journée, avertissez immédiatement votre boss ou vos collègues et soyez honnête.

3. Vous vous plaignez des tâches imprévues

Personne n’aime la surprise d’un travail supplémentaire à  effectuer à  la dernière minute. Mais si vous exprimez régulièrement votre frustration en maugréant ou en refusant explicitement certaines tâches, vous serez étiqueté(e) comme quelqu’un dénué(e) d’éthique professionnelle.

> Voir aussi: 5 habitudes qui vous empêchent d’être heureux au travail

4. Vous adorez participer aux ragots

Il peut être tentant de partager des anecdotes croustillantes au sujet de vos collègues ou de vous plaindre de vos problèmes personnels et de trouver des oreilles compatissantes. Mais au bout d’un certain temps, les rumeurs et les plaintes vous seront associées et vous perdrez l’estime de vos pairs.

5. Vous êtes persuadé(e) d’être la personne la plus intelligente du bureau

Admettons que vous êtes aussi brillant(e) que vous vouliez le croire : vous faites quand même partie d’une équipe. Et les employé(e)s arrogant(e)s qui ne respectent pas leur hiérarchie ne font pas long feu.

6. Vous ne croyez pas à  la mission et aux valeurs de votre entreprise

Si vous faites souvent des remarques sarcastiques à  propos des valeurs défendues par votre employeur, vos collègues auront probablement du mal à  faire confiance en vos décisions. Si vous vous distinguez de votre société, votre employeur pourrait suivre votre mouvement et s’éloigner de vous à  son tour.

7. Vous êtes visiblement moins productif(/ve) que vos collègues

Si votre patron(ne) a l’air de passer plus de temps avec vous qu’avec vos collègues et que ces collègues doivent constamment vous assister, votre employeur pourrait en venir à  la conclusion qu’essayer d’améliorer votre performance est finalement une perte de temps et d’argent.

8. Vos collègues n’aiment manifestement pas travailler avec vous

Si vous remarquez que vos collègues évitent le contact visuel avec vous ou sont mal à  l’aise quand ils doivent travailler sur un projet à  vos côtés, c’est peut-être parce qu’ils vous craignent ou qu’ils vous cataloguent comme un(e) mauvais(e) coéquipier(e). Si vous êtes trop agressif(/ve) ou que vous mettez trop la pression à  vos collègues, vous serez rapidement perçu(e) comme un(e) loup(/ve) solitaire avec qui personne ne veut avoir à  faire.

> Ces signes qui indiquent que vous agacez vos collègues

9. Vous vous excusez régulièrement auprès de vos clients

Tout le monde fait des erreurs. Mais si vos clients sont souvent insatisfaits de votre travail et que vous avez à  vous excuser trop souvent, votre employeur commencera à  vous percevoir comme un danger pour son entreprise.

10. Vous n’acceptez pas la contrariété

Si vous continuez à défendre vos idées, seul(e) envers et contre tous, vous serez progressivement vu(e) comme un(e) trouble-fête. Parfois, vous devez faire des concessions pour le bien de l’équipe.

> 6 métiers pour les solitaires

Source : Business Insider

Retour à la liste