140 nouveaux entrepreneurs à Charleroi en 2 jours ?

Rédigé par: Caroline Dunski
Date de publication: 26 oct. 2023
Catégorie:

C’est le défi lancé par l’ASBL Les Jeunes Entreprises ! Durant 32 heures, 140 étudiants se sont réunis dans les locaux d’A6K, centre multidisciplinaire partagé dédié aux sciences de l’ingénieur, pour prendre part à l’Innovation Camp. Le challenge ? Travailler en équipes sur de réels défis auxquels sont confrontées des entreprises d’économie sociale belges.

Innovation Camp

L’Innovation Camp est un des deux programmes que LJE propose aux étudiants de l’enseignement supérieur dans le but de leur donner le goût d’entreprendre. Ce programme s’appuie sur la méthode du « learning by doing », c'est-à-dire apprendre dans et par l’action, en plaçant l’expérience au centre des apprentissages. Pendant deux journées, plusieurs équipes composées d’étudiants et d’étudiantes aux compétences variées travaillent en collaboration pour concevoir, présenter et défendre des solutions créatives, durables et innovantes en réponse à des défis posés par des entreprises.

A Charleroi, après des introductions à l’économie sociale et à la créativité, 140 étudiants en 2e et 3e années à la Haute école provinciale de Hainaut – Condorcet étaient invités à résoudre les problématiques concrètes présentées par Carolo Store, Oxfam et Plat Com, toutes trois actives dans l’économie sociale. Répartis dans 21 groupes (7 groupes par entreprise), les bacheliers en business international et les futurs agents immobiliers, écodesigners ou assistants et assistantes de direction ont pu mettre en œuvre des compétences entrepreneuriales qui ne font généralement pas partie des programmes scolaires. « EntreComp, le référentiel établi par la Commission européenne, en compte 15 », souligne Thierry Villers, directeur de LJE. « Il s’agit de savoir travailler en équipe, de pouvoir saisir une opportunité, de prendre des initiatives, de gérer les risques, de penser éthique et durable… ».

Visibiliser des activités

Ho Chul Chantraine, conseiller de la SAW-B (agence-conseil pour le développement d’entreprises sociales) chargé du projet Carolo Store, souhaitait que les jeunes consultants en herbe développent des idées pour rendre la coopérative de producteurs et artisans locaux accessibles à toutes et tous, mais aussi concurrentielle par rapport au secteur de la grande distribution. « Il y a un énorme travail de sensibilisation à faire auprès des jeunes pour leur faire prendre conscience de l’existence d’une économie sociale et solidaire plus juste. Des actions comme l’Innovation Camp sont donc primordiales. C’est très riche de challenger des jeunes et de les confronter aux défis que rencontrent les producteurs. Les étudiants ont proposé beaucoup d’idées très inspirantes. Le projet qui s’est vraiment détaché - et qui a été retenu - proposait de créer un marché couvert et d’y concevoir un petit circuit obligatoire, à la manière d’IKEA, pour offrir une vision du monde. Il se terminerait avec un fast-food où des chefs prépareraient des repas avec les produits locaux, et aurait un système de drive-in et de lunch box. »

Le projet retenu par le Magasin du Monde Oxfam, qui souffre d’un déficit de visibilité, passe aussi par la restauration. Dans l’Oxfam Café, les chalands pourraient déguster une boisson ou un repas issu du commerce équitable. Fabien Bauwens, futur agent immobilier, explique que le groupe a hésité entre le Café et la Friperie. « L’idée est de rendre le lieu plus vivant pour favoriser le passage et la fréquentation et créer un cercle vertueux. » Le troisième projet lauréat devrait permettre à Plat Com, plateforme de communication d’une équipe psycho-sociale, de garder ses valeurs fondatrices malgré le passage du statut d’ASBL à celui de coopérative, en offrant un espace virtuel où travailler de manière ludique. Pour Fabienne Mathot, responsables des circuits courts alimentaire et économie sociale de Wallonie Entreprendre, « les jeunes sont sortis de l’aventure crevés, mais grandis ! »

Etudiants

Lors de l’événement, ces étudiants ont eu l’occasion de résoudre des problématiques entrepreneuriales concrètes