2 raisons pour lesquelles les gens intelligents ne décrochent pas d’emploi

Vous pouvez avoir beaucoup d’expérience, une grande personnalité et un parcours académique brillant et, pourtant, vous retrouver sans emploi. Il y a même beaucoup de chances que vous restiez plus longtemps au chômage que vos amis au parcours moins reluisant. C’est ce que déclare Dr. Maurice Ewing, CEO et fondateur de Conquer, dans un article récemment publié sur LinkedIn. Le constat ne serait pas si paradoxal que ça : les gens intelligents seraient plus enclins à  ne pas savoir se fier à  leur instinct quand il s’agit de prendre des décisions. Ils commettent ainsi plus d’erreurs de raisonnement que les autres. Par ailleurs, ils seraient plus maladroits dans les rapports humains et ne cerneraient pas bien les attentes et les exigences de leurs interlocuteurs, tant ils seraient plus axés sur leurs propres besoins et désirs. Globalement, ils pâtissent de deux inconvénients qui les défavorisent dans leur recherche d’emploi :

1. Les gens intelligents ont des profils trop longs et trop détaillés

Ewing explique : « L’une des caractéristiques des gens intelligents est la capacité à  réaliser plus de choses dans un laps de temps plus court que les autres ». Dès lors, ce qui est exposé dans leur CV comme étant une expérience de 10 ans ressemble à  ce que les autres ont accompli au cours de 20 ou 30 ans de carrière. « Le problème réside toutefois dans la présentation des faits. »

Si une personne intelligente essaie de détailler chaque réalisation et de décrire chaque expérience, elle risque de surcharger d’informations le recruteur de sorte que celui-ci, noyé dans un fouillis de données, perde de vue les expériences réellement pertinentes pour le poste offert. Par ailleurs, il n’est jamais bon de présenter un CV à  rallonge : la bonne taille d’un CV se situe entre une et deux pages, précisément parce que le recruteur ne dispose que de quelques secondes pour le scanner. Ewing affirme qu’il vaut mieux aller droit au but, mettre en avant les expériences parlantes et présenter le parcours académique et les compétences de façon succincte et logique.   

2. Les gens intelligents préfèrent parler de résultats

Les gens intelligents ont souvent réalisé de grandes choses qui font, à  raison, leur fierté. Ils ont dès lors tendance à  mettre en avant ces expériences et à  s’étendre sur leur propre succès, afin de démontrer qu’ils sont taillés pour l’emploi. Mais ils en oublient de s’adresser finalement directement au recruteur et d’évoquer ses intérêts à  lui. Ils ne font que peu ou pas allusion à  la fonction même qu’ils postulent, ou à  la compagnie qui recrute. Or, une bonne candidature doit montrer en quoi celle-ci peut être bénéfique pour l’entreprise. Les gens intelligents prennent parfois la question à  rebrousse-poil : ils démontrent que l’entreprise ou le poste brigué s’accordent parfaitement à  leur parcours et à  leurs objectifs professionnels, au lieu de prouver en quoi leur parcours ou leurs qualités peut aider l’entreprise à  réaliser ses objectifs.

 

Source : Business Insider
 

Retour à la liste