200 nouveaux emplois d'ici fin 2018 à l'aéroport de Charleroi ?

Publié : mercredi 1 août 2018 Par

BSCA

Les représentants politiques wallons présents au début de l'été lors de la cérémonie officielle pour le vol inaugural d’Air Belgium entre Charleroi et Hong Kong ont unanimement souligné l’importance de l’aéroport carolo pour l’économie belge et celle du sud du pays. Le ministre wallon des Aéroports Jean-Luc Crucke a ainsi pointé l’objectif de 10 millions de passagers que l’aéroport de Charleroi doit atteindre d’ici quelques années, tandis que d’autres ont souligné les centaines d’emplois supplémentaires que va apporter la venue de la compagnie aérienne.

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi en Province du Hainaut 

L’arrivée d’Air Belgium à Charleroi est synonyme de nouveaux emplois, pour des profils peu ou pas qualifiés, a relevé le Ministre wallon de l’Économie Pierre-Yves Jeholet. L’entreprise emploie déjà une centaine de personnes - et le chiffre devrait tripler d’ici la fin de l’année -  tandis que cela représente une cinquantaine d’emplois pour le moment à l’aéroport carolo.

Tout cela alors que les investissements chinois en Wallonie connaissent une hausse «spectaculaire» et que 500 emplois directs ont été créés dans ce cadre, selon le ministre de l’Économie. Ce dernier pointe d’ailleurs la potentielle arrivée d’investisseurs de ce pays sur l’ancien site de Caterpillar ou à proximité de Liège Airport (arrivée d' Alibaba à Liège).

La Wallonie a tenu à soutenir le projet d’Air Belgium de lancer des vols directs entre cette région et l’Asie, a encore rappelé Pierre-Yves Jeholet. La Société régionale d’investissement de Wallonie (SRIW) a en effet contribué à hauteur de 12,5% (2 millions d’euros) à l’actionnariat de la compagnie. Une somme qu’elle a débloqué dès que cette dernière s’est engagée à voler depuis l’aéroport wallon. L’État, via la Société fédérale de participations et d’investissement (SFPI), est également actionnaire, là aussi pour 12,5%, a encore relevé le ministre, «preuve qu’il est attentif au développement économique des trois Régions du pays».

>> Retrouvez toutes nos offres aux alentours de Charleroi

Le développement de l’aéroport passe, lui, notamment par l’allongement de la piste à 3.200 mètres, d’ici 2021, pour 30 millions d’euros, a pour sa part souligné Jean-Luc Crucke. Cela terminé, «les potentialités de croissance seront plus concrètes encore. Même si Air Belgium prouve que l’on peut déjà s’y installer dès maintenant».

BSCA

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018

Le Ministre wallon des Aéroports s’est d’ailleurs réjoui de l’intérêt déjà existant d’autres compagnies, «pas seulement asiatiques», pour elles aussi assurer des vols intercontinentaux directs depuis Charleroi. «Elles ont compris que tout ceci n’est pas une petite histoire mais la suite d’un développement cohérent.»

L’aéroport de Charleroi devrait bientôt atteindre les huit millions de passagers accueillis sur une année. Et Jean-Luc Crucke espère bien pouvoir atteindre à terme les 10 millions de voyageurs.

Pour poursuivre dans cette voie, il faut cependant aussi des fonds privés. La Région wallonne quittera d’ailleurs bientôt le domaine de la concession à l’aéroport de Charleroi pour celui de la régulation. Cela signifie que les investissements publics y seront alors limités à des aspects sécuritaires et régulatoires.

«Aujourd’hui, nous sommes courtisés par le privé qui veut entrer au capital de Brussels South Charleroi Airport. Nous resterons bien sûr présents et nous nous assurerons que ces investisseurs souscrivent au projet industriel qui y est développé. Ceux qui veulent un bénéfice à court terme, nous n’en avons pas besoin», prévient le Ministre.

Enfin, le bourgmestre de Charleroi Paul Magnette s’est, lui, réjoui de la place qu’a prise en une quinzaine d’années l’aéroport local et qui «a pris le relais du tissu industriel qui s’y était essouflé» à la fin du 20e siècle. «Il projette notre Région à travers le monde et contribue à changer le regard sur la Wallonie», s’est-il félicité.

>> Retrouvez toutes nos offres en Transport & Logistique

 

Retour à la liste