3 bonnes raisons de ne pas faire d’heures supp’

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 31 janv. 2019

Heures supplémentaires

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, faire des heures supplémentaires ne permet pas de gagner en productivité. Cette habitude engendre au contraire de nombreux effets néfastes. Voici pourquoi vous ne devriez pas abuser des heures supplémentaires:

  1. Les heures supp’ impactent votre santé

Les heures supplémentaires provoquent en effet de nombreuses conséquences physiques, mentales, émotionnelles et sociales :

  • Plus de 10h heures de travail par jour augmente de 60 % le risque de problèmes cardio-vasculaires.
  • Une semaine de plus de 40 heures poussent à consommer davantage d’alcool et de tabac, et cause une prise de poids anormale (surtout chez les hommes).
  • Les semaines de 50 à 60 heures provoquent des problèmes relationnels importants chez 10% des travailleurs.
  • Un risque de dépression accru dès le seuil des 11 heures supplémentaires hebdomadaires dépassé. 
  1. Les heures supp’ sont contre-productives

Selon un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), réalisé auprès de 50 000 employés dans 36 pays européens, les travailleurs les plus productifs passent moins de temps au bureau.

  1. Les heures supp’ augmentent le turnover 

Selon un rapport du département scientifique américain de la santé, 54% des entreprises qui font trop travailler leurs employés, enregistrent un taux d’absentéisme dépassant les 9%. Le fléau de l'absentéisme représente alors la porte d’entrée dans le cercle vicieux du turnover des employés, qui lui-même suscite instabilité, insatisfaction et stress.