3 choses à savoir sur le bénévolat

Rédigé par: Mélodie Voué
Date de publication: 25 sept. 2019

La Belgique compte environ 1 800 000 bénévoles, ce qui représente 20% de la population. Une pratique en vogue, qui jouerait un rôle sur le bien-être physique et psychologique. Rencontres, création d’un réseau de contacts, développement de nouvelles compétences et bien sûr, entraide : les raisons pour se lancer en tant que bénévole sont nombreuses. Mais comment ça marche chez nous ? 

bénévolat

1. Où ? 

Le bénévolat - ou volontariat -  s’effectue dans des organisations sans but lucratif : ASBL, CPAS, comités de quartiers, organismes d’intérêt public… On ne peut pas être bénévole auprès d’une entreprise ou d’un indépendant.

 

2. Qui ?

Si vous êtes chômeur indemnisé, vous devez d’abord informer le bureau de chômage de l’Office National de l’Emploi. Le directeur de l’ONEM a ensuite 12 jours pour se manifester. S’il ne le fait pas, cela signifie que vous êtes autorisé à exercer une activité bénévole, tout en conservant vos allocations. 

 

>> A lire aussi : Comment tirer le meilleur parti d’un CV vide?

 

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez être bénévole et cette activité ne doit pas être déclarée auprès de l’ONEM. Pas de formalités à remplir, mais vous devez rester raisonnablement disponible pour le marché de l’emploi.

 

Si vous êtes mineur, vous pouvez faire du volontariat. Il n’y a pas de limite d’âge prévue dans la loi. Toutefois, il existe une réglementation sur le travail des enfants. Ces derniers ont le droit d’exercer une activité bénévole mais elle doit être ponctuelle, et doit revêtir une dimension pédagogique ou éducative. 

 

>> A lire aussi : 10 choses à faire si vous ne trouvez pas de travail après vos études

 

3. Combien ? 

L’une des caractéristiques du volontariat est qu’il est non-rémunéré. Mais il peut être indemnisé pour les frais engagés. Les montants plafonnés de l’indemnité ont été augmentés à 34,71 euros/jour et 1388,40 euros/an le 1 janvier 2019. Tant que ce plafond n’est pas dépassé, il n’est pas nécessaire de justifier ces coûts. Il n’y a alors aucune retenue fiscale et sociale sur l’indemnité. Par contre, si l’une des limites est dépassée, tous les revenus du travail bénévole sont imposables. 

 

 

>> Retrouvez toutes nos offres d'emplois