3 conseils pour survivre à un collègue négatif

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 25 janv. 2019

Collègue négatif

Vous travaillez avec un collègue négatif qui vous sape le moral? Il ne cesse de se plaindre, n'est jamais content et rumine à longueur de journée? Voici quelques conseils, présentés par nos confrères de la RTBF, pour ne pas se laisser polluer ou pour l’aider à essayer de voir les choses de manière plus positive.

Avant toute chose, il est nécessaire d’identifier la cause de cette mauvaise humeur. Est-ce passager ou une réelle déprime qui dure sur la longueur? Car quand cela devient vraiment récurrent, il faut se rendre à l’évidence, cette personne ne va pas bien.

  1. La personne est dans une mauvaise passe

Dès les premiers signes, tentez de faire rire votre collègue et de lui changer les idées. Essayez de lui faire entrevoir le côté positif des choses. Aidez-le à évacuer ce qui le tracasse, dans la mesure de vos possibilités.

  1. La personne rumine à longueur de temps

Malgré vos efforts pour lui changer les idées, rien n’y fait? Le problème, c’est que cela joue également sur votre propre moral au travail. Une seule solution: prendre ses distances émotionnellement. Évitez de vous impliquer dans ses conversations. Bien entendu, vous risquez d’accentuer ce sentiment de mal-être chez votre collègue, mais il est important de vous préserver.

  1. Ne lui laissez pas le lead des conversations

Si vous n’arrivez pas à prendre vos distances, une autre solution est de ne pas le laisser monopoliser les conversations. De cette manière, vous vous protégerez de ces discours plaintifs et négatifs. Dès que vous le pouvez, changez de sujet de conversation, proposez-lui une pause café, faites diversion.

Si malgré tout les choses ne s’améliorent pas, conseillez-lui de discuter avec vos supérieurs, de prendre quelques jours de congé ou encore de se faire aider par un professionnel. Il en va en effet de sa santé, mais également de la vôtre!