3 questions qu'un recruteur pose à vos anciens employeurs

Pour un recruteur, poser des questions aux références du candidat est souvent la dernière étape du processus du recrutement. Mais pas la moindre… Quel genre de questions sont posées ?

Vous avez postulé pour un nouvel emploi, envoyé CV, lettre de motivation, peut-être même passé des entretiens. À la fin du processus de recrutement, la plupart des entreprises passent systématiquement un coup de fil aux anciens employeurs du candidat. Le but : vérifier qu'il est bien la personne qu’il prétend être.

Il vaut donc mieux bien se préparer à  cette étape. Quelles questions sont posées en général ?  

Bien choisir sa référence

Tout d’abord, il est important de bien choisir votre personne de référence.  Il est plus apprécié de renseigner un ancien manager plutôt qu’un collègue. Son avis aura plus de poids et son opinion est censée être plus objective. Attention toutefois à  choisir une référence pour qui vous avez travaillé au moins un an, qui connaît vos compétences et peut certifier de leurs aspects positifs au sein de l’entreprise.

Que va demander le recruteur à  votre ancien patron ?

1. A-t-il effectivement travaillé chez vous ? Pourquoi est-il parti ?

C'est la question standard posée par les recruteurs à une personne de référence. Il s’agit juste pour le recruteur de vérifier que vous avez bien travaillé pour votre employeur, aux dates que vous avez mentionnées, et de vérifier votre situation au sein de l’entreprise. Mentir sur son CV n’est donc jamais une bonne idée. D’autant plus que le recruteur demandera probablement aussi pourquoi vous ne travaillez plus là  : il vaut mieux que la version de la personne de références corresponde à elle du candidat.

2. Comment travaille-t-il ?

Le deuxième type de question tourne souvent autour des compétences professionnelles du candidat. Capacités, lacunes, travail en équipe, challenges relevés au cours de sa carrière...
- Quels sont ses atouts ?
- Comment décririez-vous ses capacités relationnelles ?
- Qu’est-ce qui le motive ?
- Le réengageriez-vous ? Recommanderiez-vous à quelqu'un de l'engager ?

3. Comment est-ce, de travailler avec lui ?

Les questions précédentes auront éclairé le recruteur sur les capacités professionnelles du candidat. Mais comment connaître celui-ci un peu mieux en tant que personne ? Un recruteur peut poser des questions de ce genre :
- Confieriez-vous vos enfants à ce candidat ?
- Inviteriez-vous le candidat au restaurant en présence de votre conjoint ou de vos parents ?
Ces questions peuvent sembler étranges. Le but ici n'est pas vraiment d'avoir une réponse : plutôt de faire parler la référence du candidat, d'observer la manière avec laquelle elle répondra ou choisira de ne pas répondre.

N'oubliez pas de prévenir votre référence !

Cela va sans dire, pourtant, certains candidats l'omettent encore : n’oubliez pas de prévenir votre référence que vous l’avez renseignée comme telle. La pire des choses serait qu'elle vous descende devant le recruteur. Prenez toujours contact avec votre personne de références avant de la renseigner dans votre candidature.

Source: jobs.aol.com

Publié :

Retour à la liste