Le CHU UCL Namur forme 4.500 personnes, pourquoi pas vous ?

Rédigé par: G.D.
Date de publication: 2 mars 2020

CHU UCL Namur _ Site de Godinne

La formation continue au service de l’amélioration de la qualité des soins

Au CHU UCL Namur, le pôle « formation continue » s’adresse à 4.500 collaborateurs (infirmiers, médecins, personnel administratif…) répartis sur trois sites différents. Le challenge est de taille, mais l’offre se veut ouverte à tous, où qu’ils soient et quel que soit leur métier. Parmi les objectifs fixés : le soutien de la stratégie institutionnelle, l’amélioration de la qualité des soins et de la prise en charge du patient, mais le but est aussi de permettre une évolution en cours carrière.

Plus de 45.000 heures de formation dispensées au travers 52 thématiques

En 2018, 46.971 heures de formation ont ainsi été suivies par l’en- semble des travailleurs. Près de deux-tiers d’entre-deux ont suivi au minimum une heure de formation cette année-là. « Au sein du pôle, nous voulons soutenir les collaborateurs dans l’acquisition de nouvelles compétences afin d’augmenter leur employabilité », nous explique Isabelle Labar, responsable de la formation continue au CHU.

Cela peut se faire tant en interne qu’en externe. « On dispose d’un catalogue portant sur 52 thématiques au sein du CHU, cependant rien n’empêche nos collaborateurs de se former à l’extérieur. » D’ailleurs, en fonction de l’intérêt de la formation, le CHU peut d’ailleurs intervenir dans les frais de minerval, de déplacements ou aménager le temps de travail.

CHU ULC Namur Isabelle Labar [square]

Des formations offrant des perspectives d’évolution interne directes et concrètes

Mélanie Guillama est cheffe de service depuis octobre 2018. Pour occuper ce poste, elle suit la formation « cadre de santé » à Charleroi.

« J’ai décidé de payer le minerval de ma poche, par contre j’ai demandé si je pouvais bénéficier de congés éducation et d’un crédit-temps, et cela a été accepté. » En sus, elle participe également à une formation interne. « On demande à tous nos cadres de la suivre, souligne Isabelle Labar. C’est une formation en dix modules qui couvre un spectre assez grand : de la connaissance de soi au financement des hôpitaux. »

La première année, épaulés par un expert, les nouveaux chefs se retrouvent afin de discuter des situations qu’ils rencontrent au jour le jour. « Alors que quand on sort des études, on n’a pas toutes ces notions de gestion d’équipe, de management… », conclut la nouvelle cheffe.

>> Retrouvez nos offres d'emploi