4 compétences techniques à valoriser sur son CV

Date de publication: 15 mars 2021

De nos jours, les compétences techniques ont moins la cote que les softs skills. Pourtant, certaines d’entre elles restent privilégiées par le recruteur et constituent une véritable plus-value sur votre CV. En voici 4.

hard skills

Bien que la tendance soit aux softs skills, c’est-à-dire aux compétences ‘plus douces’, plus personnelles, les hard skills restent aussi une valeur sûre. De manière générale, elles concernent les compétences démontrables, des connaissances techniques ou académiques qui ont été acquises durant un parcours (professionnel ou scolaire) et permettent de réaliser une série de tâches bien précises.

Pour certains métiers techniques, les hard skills constituent même des compétences indispensables, ce sont les premières auxquelles les recruteurs vont s’intéresser. De manière plus générale, de telles compétences peuvent aussi constituer un plus pour votre profil. En voici 4 que vous pouvez valoriser sur votre CV.

1) La maîtrise d’un logiciel

Que cela concerne le design, l’envoi de newsletter, le traitement de texte, la facturation, etc., qu’importe. Maîtriser des logiciels témoigne de votre capacité à vous adapter à un contexte et des fonctionnalités bien précis. Alors mentionnez-le sur votre CV.

Cela montre aussi que vous savez travailler avec l’informatique et que les technologiques n’ont pas de secret pour vous. Au plus vous connaissez des systèmes numériques au plus vous indiquez que vous faites preuve de flexibilité et que vous êtes à jour.

2) La maîtrise d’une langue

Parler ou comprendre plusieurs langues est sans aucun doute un indispensable pour trouver un travail. Maîtriser la grammaire, la syntaxe et le vocabulaire d’une langue sont autant de compétences techniques que vous pouvez vous-même améliorer. Pourquoi ne pas passer un test linguistique pour déterminer quel est votre niveau en anglais ou en néerlandais ?

>> A lire aussi : Pénurie des métiers techniques : un défi collectif pour l'école et l'entreprise

3) La maîtrise d’un langage technique

Connaître et s’approprier les codes d’un langage en particulier est aussi une compétence très prisée par les recruteurs. L’écriture web, la programmatique ou encore le jargon du droit constituent des langages avec des règles et des manières de faire qui leurs sont propres et qui demandent de les connaître.

4) La maîtrise d’un domaine

Au fond, chaque secteur possède son actualité, ses propres tendances et ses propres caractéristiques. La publicité, le marketing, l’économie, la chimie, la comptabilité, etc. sont autant de domaines qui fonctionnent et évoluent aussi en interne, indépendamment.

Alors si vous êtes au courant des dernières innovations ou si vous connaissez un secteur en profondeur, n’hésitez pas à le mentionner sur votre CV !

>> A lire aussi : Mad skills : quand la folie séduit

>> Consultez toutes nos offres d'emploi