4 conseils pour négocier votre augmentation

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 30 janv. 2019

Salaire

Si cela fait un certain temps que vous occupez votre poste, vous pouvez prétendre à une revalorisation de votre salaire. Mais aborder la question avec vos responsables peut être parfois délicat et demande donc de la méthode. Voici 4 conseils:

  1. Trouvez le bon moment

Décrocher une augmentation est parfois une question de timing. Votre entretien annuel est par exemple une circonstance idéale pour aborder le sujet. Si celui-ci est trop éloigné dans le temps, prenez l’initiative d’un rendez-vous.

  1. Mettez en avant ce que vous avez accompli

Une augmentation vient récompenser l’effort fourni et ses résultats. N’hésitez donc pas à motiver votre demande en l’appuyant sur des éléments factuels tels que des chiffres favorables ou des retours positifs de la part de clients, par exemple. 

  1. Fixez-vous un objectif

C’est-à-dire un montant à partir duquel vous considérez que votre travail a été apprécié à sa juste valeur. Si une augmentation de 10% peut par exemple vous satisfaire, commencez les négociations en évoquant une hausse de 15%, vous vous ménagerez ainsi une marge de manœuvre en cas de refus.

  1. Situez-vous dans la grille des salaires

Votre objectif dépend de vos réalisations mais aussi des rémunérations pratiquées dans votre secteur et dans votre entreprise. Pour ce faire, renseignez-vous sur les salaires de vos prédécesseurs à votre poste, de vos collègues ou encore de la concurrence.