Passer au contenu principal

4 questions d'entretien d'embauche qui concernent la crise

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 10 juin 2020

Décrocher un entretien d’embauche en ces temps de crise est une aubaine. Si c’est votre cas, félicitations ! Il y a également de fortes chances que votre meeting se déroule via Skype ou via un autre outil collaboratif. Très peu d’entreprises ont déjà repris leurs activités de recrutement en face à face.

entretien vidéo

Comme pour un entretien classique, vous allez au préalable vous préparer, soignez votre présentation et anticipez les questions. Les questions… C’est dire que celles-ci risquent d’être bien différentes de l’avant Covid-19. Voici donc, pour vous aider, 4 nouvelles questions qu’un recruteur pourrait vous poser.

1. Comment vous sentez-vous ?

Cette question revêt un tout autre sens en ces temps inédits. Pourquoi ne pas jouer la carte de la sincérité ? Confiez-vous, avouez que cette situation vous a inquiété mais qu’elle vous a aussi permis de faire le point sur votre carrière et sur vos ambitions professionnelles. Montrez votre détermination tout en restant sincère, on a tous été paniqué et secoué par cette crise mondiale. Les recruteurs le comprendront.

Repensez votre état d’esprit et ne calquez pas votre réponse sur base de celles d’avant, comme quand tout le monde était au bureau.

2. Avez-vous acquis de nouvelles compétences au cours de ces derniers mois ?

Une fois de plus, cette question prend un tout autre sens maintenant. Peut-être n’avez-vous pas appris de nouvelles choses ces derniers mois, mais soyez honnête : montrez que vous savez prendre du recul. Certes vous n’aviez pas de motivation pendant le confinement, mais vous avez appris des choses sur vous, sur les autres, etc. C’est une forme de compétence en soi.

N’évoquez pas non plus une litanie de compétence acquises durant votre confinement : formation en ligne, apprentissage d’une nouvelle langue, etc. Cela fera de trop. Parlez plutôt de vos passions, de ce que vous avez recommencé à faire car vous aviez enfin le temps.

>> A lire aussi : Comment justifier un trou dans son CV?

3. Comment se porte votre équilibre professionnel/ personnel ?

Avoir trouvé un tel équilibre pendant la quarantaine traduit votre capacité à être organisé, motivé et à gérer votre emploi du temps de manière autonome. Le télétravail va rester une réalité pour nombre d’entre nous à l’avenir, sur le court terme. Dès lors, les qualités comme l’autonomie, la proactivité, l’organisation vont être davantage recherchées par les employeurs. Mettez-vous en évidence.

Même si vous étiez en chômage économique (ou sans emploi) il reste bon de démontrer que vous étiez organisé, que vous aviez une bonne routine, axée sur une certaine productivité et une bonne santé mentale et physique.

4. A quoi ressemble votre espace de travail ?

Le recruteur a besoin de savoir à quoi ressemble votre espace de travail, de voir si vous disposez du bon équipement : un pc portable, une bonne connexion, un environnement calme, etc. Ne faites pas silence sur les éventuelles difficultés rencontrées lorsque vous télétravailliez. Expliquez plutôt comment vous les avez réglées et adaptées.

Bonne chance !

>> A lire aussi : 6 conseils pour un entretien Skype réussi

>> Retrouvez toutes nos offres d’emploi