Passer au contenu principal

Les réseaux sociaux encore peu utilisés pour le recrutement

Date de publication: 15 févr. 2012
Catégorie:

Les réseaux sociaux sont  de plus en plus omniprésents dans nos vie. Nous sommes près de 850 millions à  utiliser Facebook chaque jour. Malgré tout on constate que peu de gens utilisent ces nouvelles technologies à  des fins professionnelles.

Le 30 janvier, Le Monde publiait les résultats d'une enquête du bureau de recrutement Michael Page. Ceux-ci avaient de quoi étonner.  En effet, seuls 11% des personnes interrogées citaient les réseaux sociaux comme étant les outils les plus efficaces pour trouver un emploi. Surprenant lorsqu'on connait le succès de Facebook et autres Twitter. Des chiffres d'autant plus paradoxaux que 75% déclaraient que ce type de plate-formes était utile pour entrer en contact avec un éventuel employeur (près de la moitié des sondés ayant d'ailleurs déjà  obtenu un rendez-vous via un réseau social).

Cette frilosité pourrait s'expliquer par l'envie de bien dissocier sphères personnelle et professionnelle. " Oui, mais dès qu'on agit sur Facebook, Twitter et autres, on est dans la gestion de sa vie publique ", intervient le journaliste Damien Van Achter. " Si on ne souhaite pas qu'une info se retrouve sur Internet, on ne la met pas, point. Ou alors il faut l'assumer jusqu'au bout... "

Facebook et Twitter, les nouveaux chasseurs de  têtes ?

Les réseaux sociaux sont donc des outils à  manier avec précaution. " Mais il serait regrettable de s'en priver tant il s'agit de formidables moyens de montrer ce qu'on a dans le ventre ", remarque Damien Van Achter. " Lorsqu'on s'inscrit sur un réseau social, on est dans une forme de marketing de soi. Cela peut se faire de manière inconsciente. Certains vont déclarer qu'ils n'utilisent pas leur Facebook pour décrocher un emploi. Mais ce qu'ils vont donner à  voir d'eux-mêmes va quand même leur permettre de se faire repérer. D'où les résultats de cette enquête. Je pense qu'on ne décide pas nous-mêmes d'utiliser des réseaux sociaux pour trouver un job. Ce sont les éventuels recruteurs qui nous lisent qui le font pour nous. "

D'où la nécéssité de ne pas tomber dans une logique opportuniste. " Ecrire simplement: ''Je cherche du boulot'' n'est pas une bonne idée. Faire partie d'un réseau social, c'est avant tout partager des informations et être à  l'écoute des autres. C'est aussi le meilleur moyen de briser la glace. Les employeurs vont en apprendre beaucoup sur la personne en consultant son profil. Le grand public n'en a peut-être pas encore assez conscience, " conclut notre spécialiste.

Texte: Aurélie HERMAN