5 astuces surprenantes pour négocier votre salaire

Publié :

Négocier son salaire pour un nouveau job ou pour un emploi déjà existant peut s’avérer un véritable calvaire, en particulier chez nous, où le salaire reste un sujet très sensible. Et pourtant, le salaire, s’il ne fait pas tout, constitue une part importante du bonheur au travail. Les augmentations salariales sont essentielles à la motivation, puisqu’elles permettent de jauger concrètement l’évolution de notre carrière. Instrument de mesure de notre valeur aux yeux de notre patron, elles sont aussi un moyen de booster notre estime personnelle.

> Quel est le salaire du bonheur?

> 5 raisons de demander à vos collègues combien ils gagnent

Nous vous livrons 5 astuces surprenantes qui vous aideront à  décrocher une augmentation.

1. Amorcez la discussion en évoquant quelque chose de personnel

Une expérience menée auprès des étudiants de la Kellogg School of Management et de l’Université Stanford a démontré que ceux qui évoquaient des détails personnels sans rapport direct avec leur emploi (fictif) obtenaient des résultats nettement supérieurs à  ceux qui s’en tenaient à  des négociations purement techniques. Le professeur Adam Grant de la Wharton School of University of Pennsylvania avance que les travailleurs qui s’ouvrent à  leurs employeurs gagnent plus facilement la confiance de ceux-ci, qui seraient dès lors plus enclins à  faire des concessions.

2. Maintenez le contact visuel

La plupart des négociateurs recourent au bluff pour tirer le meilleur parti des tractations. Ils dissimulent l’intérêt qu’ils portent à  un candidat et la somme qu’ils sont prêts à  concéder. D’après une étude des National Institutes of Health (États-Unis), l’un des meilleurs moyens de forcer les gens à  l’honnêteté est de maintenir le contact visuel. Les négociateurs auront plus de difficultés à  vous mentir en vous regardant dans le blanc des yeux.

3. Faites-le parler

Il est vivement conseillé de faire parler votre interlocuteur et de l’amener à  évoquer des détails personnels. Diana Tamir, neuroscientifique à  l’Université de Harvard, a récemment publié une étude sur les effets neurologiques liés à  l’évocation de faits personnels. Elle affirme que les gens qui parlent d’eux-mêmes ressentent les mêmes sensations de plaisir que celles provoquées par la nourriture ou par l’argent.

4. Prenez un café

D’après une étude publiée dans le European Journal of Social Psychology, les travailleurs qui viennent de boire une tasse de café sont plus mordants lors d’une négociation. Ils seraient plus résistants à  la persuasion et seraient plus fermes et plus assertifs. C’est là  une qualité essentielle pour obtenir ce que vous voulez : vous devez montrer à  votre interlocuteur que vous ne lâcherez pas le morceau et que vous estimez votre cause légitime.

5. Faites la première proposition

Les conventions veulent que l’on attende que l’autre parti fasse le premier pas et avance un chiffre en premier, qui constituerait la base de la négociation. Mais il faut parfois faire fi des conventions et prendre les devants. C’est le cas pour la négociation salariale. Vous devez proposer vous-même un chiffre précis, qui correspond selon vous à  votre valeur marchande pour l’entreprise. Vous mènerez ainsi la discussion et l’orienterez mieux vers votre objectif. Les travailleurs qui présentent une première offre très élevée enregistrent des résultats largement supérieurs aux autres.

> Envie d'un meilleur salaire? Et si vous postuliez à un nouveau job! Découvrez nos 1500 offres disponibles !


Source : Business Insider

Retour à la liste