5 choses insupportables en télétravail

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 11 sept. 2020

Covid oblige, de nombreux employés ont été amenés à rester chez eux pour travailler. Ils ont pu découvrir le télétravail, ses joies, ses avantages et… ses désagréments. Eh oui, il n’a pas que des effets positifs sur nous. Voici 5 choses insupportables que tout télétravailleur a déjà fait/vécu.

télétravail

1) Le « problème technique »

C’est sans doute l’excuse la plus utilisée en cette période. « Je passe sous un tunnel » lorsque la conversation téléphonique est mauvaise, « j’ai un problème de wifi » lorsque la personne a été absente pendant un certain temps. Le télétravailleur aime se cacher derrière des bugs informatiques inexpliqués et des coupures de réseau impromptues.

PS : Cette excuse n’est pas à répéter 10 fois par jour, vos collègues finiront par ne plus vous croire.

2) L’oubli des bonnes manières

Même à distance les bonnes manières sont d’application : n’oubliez pas les formules de politesse dans vos mails. N’oubliez pas non plus de dire bonjour à vos collègues chaque matin. Les coups de téléphone entre collaborateurs sont autorisés mais ils ne doivent pas devenir intempestifs. Chacun a ses obligations.

3) La tendance à être trop connecté

Skype, tchat textuel, mails, etc. C’est dire que le télétravailleur est hyperconnecté, entre ses réunions en visio avec les collègues, ses appels avec le patron et ses mails avec les clients, il ne sait plus où donner de la tête. C’est fatigant. Comme voir son collègue qui partage une photo de chat sur Facebook en plein rush…

4) Le mail de 22h37

Pas question d’ouvrir ce mail qui vient d’arriver dans votre boite mail alors que vous venez de vous coucher dans votre lit. L’overdose de mails ce n’est jamais bon et puis cela vous permettra de garder un bon équilibre entre vie pro et votre vie perso.

5) L’excès de smileys

Vous êtes chez vous, décontracté, plus à l’aise et vous n’avez pas vu vos collègues depuis longtemps. Résultat : vos mails regorgent de smileys, tous plus inutiles les uns que les autres. Peut-être est-ce parce que vos collègues vous manquent que vous êtes si expressif ? 

Evitez toutefois de noyer vos contacts de smileys tous plus affectifs les uns que les autres. Gardez un smiley par mail, maximum. C’est largement suffisant pour exprimer son non-verbal. Et prévoyez des retrouvailles entre collègues 😉

>> A lire aussi : Pour ou contre les smileys dans les mails professionnels?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi