5 conseils pour choisir la police d’écriture de votre CV

Mike Parker vient de décéder à  l’âge de 85 ans. Ce nom ne vous dit probablement rien, mais vous êtes constamment exposé à  son travail. Sur votre lettre d’impôt, sur les panneaux de signalisation ou dans le métro de New-York, par exemple. Mike Parker est en effet le typographe qui a créé la police d’écriture Helvetica.

Quand vous rédigez votre CV, ne négligez pas le choix de votre police d’écriture. Vous avez beau avoir une liste impressionnante de diplômes, compétences et expériences, les recruteurs ne vous prendrons jamais au sérieux si vous l’écrivez en Comic Sans MSPhilippe Hemmerlé, directeur du bureau de recrutement CV First, nous donne quelques conseils pratiques pour éviter les fautes de goût en la matière.

« Ce n’est pas raisonnable de choisir une police d’écriture au hasard », explique Hemmerlé. « C’est un détail d’importance : la police d’écriture contribue à  la première impression que le recruteur aura de vous. »

1. Avec ou sans empattement ?

Il y a une différence entre les polices avec empattement (les petits traits au dessus et en dessous de chaque lettre) et sans empattement. Les polices sans sérif (sans empattement, appelées « à  bâtons ») comme Helvetica Neue et Century Gothic sont surtout indiquées pour les jeunes et les profils technologiques. Ce genre de police est particulièrement adapté si elle est lue sur écran. Les caractères à  empattement (sérif) comme Garamond, imitent l’écriture manuscrite et sont donc plus adaptés aux cadres ou aux profils plus « littéraires ». Ils se justifient sur papier.

2. Ne mélangez pas différents styles

N’essayez pas de combiner trop de polices d’écriture différentes. Choisissez une « famille » de laquelle vous pourrez utiliser les différentes variantes. Utilisez par exemple le gras pour écrire les titres et les mots-clés. Vous pouvez oublier l’italique : il est uniquement utilisé pour les dictons en latin, les citations ou les titres de travaux artistiques. L’italique n’a donc pas sa place sur un CV.

3. N’utilisez pas de police plus grande que 12 points

Une police d’écriture trop grande donne l’impression que vous essayez de camoufler visuellement un « trou » dans votre CV. Ne choisissez pas non plus une police d’écriture trop petite. Si votre CV comporte beaucoup de texte, utilisez au maximum une grandeur de 9 points. Ne descendez jamais en-dessous ou votre texte deviendra illisible.

4. N’utilisez pas trop de CAPITALES

Les capitales ne sont pas destinées à  mettre l’accent sur un mot entier. Il est juste permis d’écrire un nom de famille ou certaines abréviations entièrement en capitales. Écrire en capitales est ressenti comme agressif et est en plus moins lisible que les mots en minuscules.

5. Attention aux couleurs

Si vous n’êtes pas un graphiste expérimenté, ne tentez pas des expériences de couleurs sur votre CV. Le risque est bien sûr que le résultat ressemble à  un livre de coloriage. Mais la couleur a d’autres inconvénients. Ainsi, elle peut donner un mauvais effet si le CV est imprimé. De plus, vous devrez faire attention aux associations que peuvent évoquer les couleurs dans l'esprit du recruteur. Ainsi, certaines couleurs peuvent sembler désuètes ou suggérer une certaine tendance politique. Avec un CV en noir et blanc, le risque de heurter quelqu’un est moins grand.

Source: keljob.com

Retour à la liste