5 conseils pour prendre des vacances sans noyer vos collègues dans le travail

Date de publication: 5 avr. 2019
Catégorie:

vacances

Qui n’a pas encore été confronté à la situation suivante? L'un de vos collègues part skier une semaine pendant les vacances de Pâques, tandis qu’un autre préfère passer quelques jours avec ses enfants dans une piscine au soleil. Tant mieux pour eux, mais cela veut aussi dire que vous aurez à reprendre leurs dossiers et leurs tâches. Heureusement, il existe de nombreuses façons de faire face à cette charge de travail supplémentaire. Wim Depondt, expert de Group S, en propose cinq.


Alignez vos vacances avec celles de vos collègues

"Les bons accords font les bons amis. Discutez de vos souhaits de vacances avec vos collègues bien à l'avance. Pour éviter que tout le monde prenne des vacances en même temps, la plupart des règlements du travail contiennent également des règles ou d'autres directives de l'employeur. Vous y trouverez par exemple comment soumettre votre demande de vacances, les périodes durant lesquelles, en raison de la nature du travai,l il n'est pas possible de prendre des vacances - par exemple autour de Pâques si vous travaillez dans une entreprise qui produit des oeufs de Pâques - ou la période minimale pour demander des vacances. Les possibilités sont nombreuses, mais assurez-vous de prendre vos congés avant le 31 décembre.”


Proposez à votre patron d’embaucher du personnel temporaire si un grand nombre de collègues sont en vacances en même temps

"Ce que peu de gens savent, c'est que les employeurs peuvent remplacer un employé pendant ses vacances par une personne avec un contrat de remplacement. Faire en sorte que les deux employés soient présents en même temps, est par contre assez compliqué. Cela signifie que l'employé qui sera absent ne peut pas former son remplaçant. Une solution consiste à conclure un contrat de travail à durée déterminée avant ou après le remplacement. De cette façon, le salarié absent peut former son successeur et recevoir par la suite une mise à jour de tout le travail effectué pendant son absence.”


Suggérez à votre employeur d'embaucher un étudiant ou un employé temporaire

"Une façon courante de gérer le travail supplémentaire pendant les périodes de vacances est d'embaucher un travailleur étudiant. Un étudiant ne peut pas effectuer plus de 475 heures par an. Attention: les étudiants ne peuvent travailler qu'en dehors des heures scolaires obligatoires, par exemple pendant les vacances scolaires. Pour des missions de courte durée en dehors des vacances, il est parfois possible de faire appel à des intérimaires. Ils peuvent être déployés pour de courtes périodes. Sous certaines conditions, ils peuvent également être employés pour remplacer un salarié en vacances. “


Laissez votre collègue à temps partiel travailler temporairement un peu plus

"Vous pouvez toujours demander à un collègue qui travaille à temps partiel (par exemple 50%) s’il (ou elle) ne veut pas travailler temporairement un peu plus. Le consentement mutuel de l'employé et de l'employeur est requis. Cela peut être conclue, par exemple, dans une annexe convenue au contrat de travail existant. Dans cette annexe, votre patron énonce la nouvelle interruption d'emploi, le salaire ajusté et le nouveau régime de travail, y compris une date de fin. Ne laissez donc pas votre collègue à temps partiel travailler sans un tel accord écrit, car s'il n'y a pas d'accord écrit, des règles différentes s'appliquent".

 

Travaillez plus avant vos vacances pour boucler autant de travail que possible

"En tant qu'employé, vous pouvez faire 100 heures supplémentaires volontaires, mais seulement si vous avez signé un accord écrit à cet effet. Cet accord ne peut excéder six mois. Dans ce système, la semaine de travail autorisée est de 50 heures et vous pouvez travailler un maximum de 11 heures par jour. Sauf convention contraire, votre employeur paie ces "heures supplémentaires volontaires". Pour les prestations en sus de la semaine normale de travail à plein temps, et au-delà de neuf heures par jour, vous bénéficiez de l'indemnité d'heures supplémentaires de 50% (ou de 100% si vous travaillez un dimanche ou un jour férié). ”

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2019