5 conseils pour se faire remarquer par un chasseur de têtes

Des dizaines de CV arrivent dans leur boîte mail chaque semaine. Et seule une poignée sera retenue par leurs soins. Eux ? Ce sont les chasseurs de têtes. Plutôt que de procéder par les offres d'emploi, le "headhunter" va tenter de dénicher lui-même le candidat idéal. Raison de plus pour se faire remarquer. Oui, mais comment ?

1. Un parcours professionnel structuré

" Il est important d'avoir un CV cohérent ", nous explique Angelo Corrado, patron de Corrado Consulting (bureau de recrutement spécialisé dans l'hôtellerie). " Si on tombe sur quelqu'un qui change d'emploi tous les quatre, cinq mois, ce n'est pas gage de stabilité. De plus, il faut analyser les boîtes par lesquelles le candidat est passé. Plus celles-ci sont reconnues, plus les qualités de la personne sont grandes, évidemment. Il est aussi intéressant de jeter un coup d'oeil à l'évolution de la carrière du candidat. Si quelqu'un est resté plusieurs années au même poste sans obtenir de promotion, il y a un problème. "

>> À lire : Comment rédiger le CV idéal ? 

2. Une excellente maîtrise des langues

Indispensable !, " s'exclame M. Corrado. Dans le domaine de l'horeca, le français, l'anglais, l'allemand et le néerlandais sont indispensables. " Dans le futur, on aura sans doute des demandes pour le mandarin ou le russe. Mais la maîtrise de ces quatre langues au moins est nécessaire. Si ce n'est pas le cas, impossible de voir votre CV retenu. " Au moins, vous aurez le temps de prendre des cours...

3. Utiliser les nouvelles technologies

Les réseaux sociaux n'échappent pas à  la vigilance des chasseurs de têtes. Si Facebook et Twitter sont peu utilisés, le réseau professionnel Linkedin est très prisé par les recruteurs. Se démarquer sur le site internet des bureaux de recrutement mais aussi sur les forums est primordial. Le mot d'ordre est : réactivité.

4. Une connaissance parfaite de son nouvel univers potentiel

" Dans notre domaine, on est souvent amené à  travailler à l'étranger. Il faut donc bien connaître la législation du pays dans lequel on va exercer ", explique Angelo Corrado. " Mais également tous les domaines reliés à son nouveau poste. Exemple, si un de nos clients cherche un directeur financier pour l'un de ses hôtels, on ne va pas choisir quelqu'un qui n'a aucune expérience dans l'horeca. On prendra une personne qui connaît tous les rouages de l'hôtellerie. "

>> À lire : Voici quelques astuces pour réussir un entretien d'embauche

5. L'inévitable entretien

Si votre CV constitue une véritable carte de visite, l'entretien que vous aurez avec un chasseur de têtes est bien entendu une étape cruciale. " Grâce à cela, on peut déceler s'il y a un feeling avec la personne. Tout dépend des domaines mais des qualités comme le contact social, une bonne élocution, une faculté d'analyse, de prise de décision, le leadership, tout cela doit transparaître lors de l'entrevue, " explique Angelo Corrado. Une épreuve pas facile à gérer qui nécessite une excellente préparation.

>> Vous cherchez un nouveau job ? Découvrez nos 1.600 offres d'emploi 


Texte: Aurélie HERMAN

Retour à la liste