5 impardonnables bourdes de stagiaires

Le but d’un stage, c'est d’apprendre, il est donc logique de faire de temps en temps une petite erreur. Mais quelques stagiaires ont fait de vraies bêtises… Voici 5 sévères anecdotes de stage, rapportées par The Guardian

1. De faux noms de pilotes

La nouvelle s’est répandue dans les médias ce mois-ci : la chaîne d’information américaine locale KTVU a dérapé lors de l’annonce du crash d’un avion d’Asiana Airlines à San Francisco. La présentatrice a donné quatre noms des pilotes de l’avion écrasé : le capitaine ‘Sum Ting Wong’ (‘Something’s wrong’), ‘Wi Tu Lo’ (‘Way too low’), ‘Ho Lee Fuk’ (‘Holy fuck’) et ‘Bang Ding Ow’.

Rapidement, on s'est rendu compte qu’il s’agissait d’une blague. L'origine de cet humour douteux est selon la BBC un stagiaire de la National Transportation Safety Board. Celui-ci aurait donné de faux noms à la chaîne d’information. Après cette gaffe, la chaîne s’est répandue en excuses et le stagiaire de la NTSB a été licencié.

2. L'assassinat du chien-mascotte

Alan TBH Plumptre (photo) était la populaire mascotte du magazine de mode londonien Tatler. Ce teckel avait même son propre compte Twitter, qui comptait plus de 2.600 followers. Malheureusement, Alan est mort récemment dans un tragique accident.

Quand un stagiaire l’a emmené faire sa promenade, l’animal est resté coincé entre les portes tambour automatiques du bureau. Dix pompiers ont essayé de le sauver, mais sans succès, et le chien est mort sur place.

3. Pirater le compte Twitter de son boss

L’année passée, une stagiaire a envoyé depuis le compte du parlementaire anglais Tom Watson un tweet en son nom : « Je devrais me déconnecter de mon compte Twitter pour que mes stagiaires ne me violent pas sur Twitter… » Un peu plus tard, la stagiaire a renvoyé un tweet pour s’excuser et a dit que son patron était en réunion. « Je suis terriblement désolé. Ce n’étais pas mon intention d’être agressive et je me déconnecte immédiatement » a-t-elle ajouté.

Immédiatement après, le hashtag #SaveTheIntern est apparu sur Twitter. Dans un troisième tweet sur la page de Watson, l’homme politique s’excuse lui-même pour le comportement de sa stagiaire. Plus tard, il a écrit un billet sur son blog, où il dit avoir horriblement honte de son comportement. « Je ne l’ai pas licenciée. Elle est encore jeune et nous faisons tous des erreurs » a ajouté le membre du Parlement.

4. Un joli costume d'elfe

Encore une histoire connue: lors d’un stage à la Anglo Irish Bank, Kevin Colvin a envoyé un mail à son manager pour lui demander quelques jours de congé pour urgence familiale. En réalité, il est allé à une fête d’Halloween où l’alcool a coulé à flots. Grâce à Facebook, les photos de la beuverie sont arrivées sous les yeux du boss de Colvin. On pouvait y voir le stagiaire dans un frivole costume d’Elfe, affublé d’ailes et d’une baguette magique.

Le patron a transféré la photo à Colvin, en mettant l’entièreté de la société en cc. « Merci de nous donner des nouvelles. J’espère que tout va bien à New-York » écrivait-il. En PS, il ajoute « chouette baguette magique ». Tant la photo de Colvin en costume d’elfe que le mail du patron sont devenus viraux sur Internet.

5. De faux articles

Liane Membis travaillait depuis à peine 3 semaines pour The Wall Street Journal quand ses articles ont été effacés du site. Le journal a envoyé une communication où il déclare que beaucoup de noms dans les articles de Membis étaient fictifs et que les citations ne pouvaient pas être contrôlées.

Rapidement, les autres médias se sont emparés de cette histoire de faux articles, après quoi The Wall Street Journal a mis Membis à la porte et s’est complètement distancié d’elle.

Retour à la liste