5 leçons des bancs de l’école qui valent pour le monde du travail

L’école prépare-t-elle suffisamment les jeunes au monde du travail ? Voilà une question qui fait souvent débat. Si ce sont davantage les manquements qui sont mis en lumière, il ne faut pas négliger les leçons que nous apprenons sur les bancs de l’école et qui valent également pour le monde du travail. Voici 5 d’entre elles.

1. La juste confiance en vous

Que ce fut pour pousser les portes de l’école pour la première fois ou pour les répétitions du spectacle de l’école, nous avons tous connu des moments plus ou moins gênants. La mauvaise nouvelle, c’est que ces moments se répètent dans le monde du travail. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez vous en sortir en appliquant les leçons que l’on vous a inculquées à l’école : ne sous-estimez pas vos compétences et vos connaissances. Mais, à l’inverse, ne vous mettez pas exagérément en avant si vous ne pouvez pas répondre à toutes les questions lorsque vous êtes sous le feu des projecteurs.

Parfois, nous préférerions avoir tout de suite ce que nous pourrions obtenir plus tard. Or la patience est mère de toutes les vertus.

2. Le retard n’est pas toléré

Même si la plupart des bureaux ne fonctionnent pas avec une pointeuse, soyez sûr(e) que quelqu’un prend note de chacune de vos arrivées tardives ou de vos départs anticipés. La présence est un prérequis

Essentiel de la scolarité. Elle l’est tout autant dans le monde du travail. Arriver à l’heure est une marque de respect, de courtoisie et de responsabilité.

3. Les pestes terminent les dernières

Malheureusement, le harcèlement, la compétition malsaine et les ragots de bas étage ne s’arrêtent pas aux portes de l’école. Les pestes trouvent aussi leur place dans les entreprises et les collègues continuent de se crêper le chignon à longueur de journée, plus ou moins subtilement.

Que l’on vous ait embêté(e) pour le plaisir, pour votre appareil dentaire, vos oreilles décollées ou vos lunettes, vous aurez compris que le harcèlement n’a jamais aidé personne à aller de l’avant. Au contraire, vous perdrez le respect et l’estime que l’on pourrait avoir pour vous. Vous inspirerez la méfiance et vos collègues vous éviteront.

4. Blaguez à vos risqué et périls

Soyez prudent(e) : tout le monde n’aime pas forcément le gai-luron de la boîte. En endossant ce costume au bureau, vous pouvez décrocher le Saint-Graal… ou foncer droit dans le mur. À l’école, vous pouviez peut-être vous sortir de situations délicates en ne prenant rien au sérieux et en humiliant les autres au nom de la rigolade, mais au travail, cette méthode peut être fatale.

Si vous tenez absolument à faire le clown, plaisantez judicieusement et ne franchissez jamais le seuil critique qui vous attirerait la rancœur de vos collègues.

5. Choisissez bien votre siege

L’endroit où vous décidez de vous asseoir le premier jour peut être celui où vous serez condamné(e) à siéger le reste de l’année. C’est aussi vrai pour les salles de conférence que pour les salles de classe. Or, le siège que vous choisissez en dit long à votre sujet. Veillez à trouver un juste équilibre entre la place du faillot et celle du je-m’en-foutiste de service. Asseyez-vous près de la personne dirigeant la réunion, tenez-vous droit(e) et prenez des notes. Ne vérifiez pas vos e-mails et ne faites pas de messes basses avec votre voisin.

Les années d’école vous ont sans doute semblé interminables. Mais vous passerez bien plus de temps au travail. Veillez dès lors à mettre à profit les leçons que vous avez apprises à l’école et faites fructifier votre carrière !

 

 

Source : Business Insider

Retour à la liste