5 propositions de carrière pour le bébé de Kate et William

Le bébé de Kate Middleton et de son prince de mari William d’Angleterre a enfin été présenté au monde. C'est un garçon, et le couple princier a dans la foulée révélé le nom qu'ils ont choisi pour lui : George Alexander Louis.

Evidemment, le rejeton du couple royal ultra-glamour déchaîne d’ores et déjà les passions. Il s'agit tout de même de l'héritier de la couronne d'Angleterre!

Un destin tout tracé, donc, pour ce bambin qui grandira avec l'idée de devenir un jour Roi d'Angleterre. Et si, pour une raison ou une autre (crise économique, chute de la royauté, rébellion...), il refusait la voie royale qui s’ouvre à lui? Références a imaginé quels métiers pourraient intéresser le "royal baby"...

Paparazzi

Bien sûr, la profession et la famille royale ont eu quelques différends. Mais à force d’être tracé avec acharnement par les photographes du monde entier depuis sa plus tendre enfance, le ou la futur(e) héritièr(e) du trône pourrait bien se découvrir une passion pour la photo et de l'admiration pour les rusés chasseurs d'images. Il suffit qu'il ait un tant soit peu l'esprit de contradiction.

Styliste

Kate Middleton fait pour l'instant bien plus parler d'elle pour ses tenues audacieuses ou distinguées que pour ses engagements humanitaires. On dit même que Kate recycle ses tenues et va parfois faire des emplettes chez Topshop ! Avec une maman aussi naturellement élégante, le futur bébé devrait hériter d'une classe naturelle et d'un solide sens du look. Elevé à coups de shooting photo à Buckingham et de double pages dans les tabloïds, l'enfant va rapidement développer son sens inné du style.

Mais le manque de fantaisie vestimentaire de la cour d'Angleterre risque de vite l'ennuyer et il ou elle se lancera dans une éclatante carrière de styliste pour laisser libre cours à sa créativité.

Psychologue familial

Pas facile de naître au sein d’une famille royale pleine de drames et de non-dit. Faut dire que l'histoire familiale du futur bébé est assez originale : sa grand-mère Diana s'est amourachée d'un milliardaire Egyptien en compagnie de qui elle a péri dans un tragique et mystérieux accident de voiture. Avant cela, elle était mariée avec le Prince Charles, qui lui a toujours préféré la bien moins populaire Camilla (qu'il épousera d'ailleurs après le décès de Diana). Ajoutez à cela un oncle Harry porté sur la boisson qui se balade cul-nu à Las Vegas et trouve drôle de s'habiller en nazi, une très délurée tante Pippa écrivaine raté au postérieur idolâtré et une arrière-grand-mère psycho-rigide qui s'accroche au pouvoir depuis plus de 60 ans... Pas étonnant que bébé se sente un peu perdu.

Il est d'ailleurs envisageable que le petit héritier se sente le devoir de rétablir une ambiance saine dans son clan et se lance dans des études de thérapeute familial. On ne pourra que le comprendre.

Homme d’affaires

D’après Forbes, les finances ne sont pas reluisantes pour la cour d’Angleterre. La fortune personnelle d’Elizabeth est estimée à 315 millions (bien moins que les monarques de Monaco ou de Thaïlande). Et au train ou vont les choses, la famille royale d’Angleterre risque de finir ruinée. En effet, les dépenses annuelles de la cour s'élèvent à 51,5 millions (pour 2008-2009, la dernière fois que des chiffres ont été rendu publics). Un coût qui n’inclut même pas les frais de sécurité des membres de la famille royale.

Or, c'est la crise! Le futur bébé devra donc peut-être prendre les choses en main, et ramener des sous à la maison. On l'imagine bien entrepreneur ou trader à la City.

Eleveur de moutons en Ecosse

En Angleterre, on ne devient pas simplement Prince ou Princesse: on devient super-star mondiale. Et la célébrité peut faire perdre les pédales. Si le futur bébé royal craque ou développe une agoraphobie (pas très pratique pour ses futures fonctions), il pourra toujours allez s'exiler dans le fin-fond de l'Ecosse et y élever des moutons. Paysage paisible, bêtes bienveillantes et situation peut accessible aux journalistes: il devrait y couler des jours heureux.

Retour à la liste