6 influences de l'alcool sur votre carrière

Publié : mardi 1 août 2017

L’alcool fait définitivement partie de la vie sociale… et de la vie professionnelle. On savait déjà que l’alcool était une drogue et que beaucoup de cadres avaient un problème d’alcool : voici 6 autres choses à savoir sur ce breuvage et son influence sur votre travail.

1. Boire de l’alcool augmente le salaire

D’après les statistiques de la General Social Survey, les gens qui boivent de temps en temps gagnent 10% de plus que ceux qui ne boivent jamais. Pour les hommes qui fréquentent les bars au moins une fois par mois, le chiffre monte à 17% !

Une piste de réponse à ce phénomène : les buveurs sont des gens plus sociables, et leurs salaires augmentent en même temps que leur capital social.

2. Boire au bureau peut finir très mal

Si l’on en croit l’université de Birmingham, les effets de l’alcool sont démultipliés si l’on boit dans un endroit où on n’a pas l’habitude de boire. Il y aurait donc plus de risques de ne plus maîtriser son comportement à la fête du personnel que dans le bar du coin.

D’après l’étude, l’effet désinhibant de l’alcool est progressivement contrôlé par le cerveau, mais uniquement si l’on se trouve un endroit associé à la consommation d’alcool (chez nous, chez des amis, dans un bar)… Cet effet est amoindri si l’on boit sur son lieu de travail, entouré de ses collègues, car on a l’habitude d’être sérieux dans ces circonstances.

> Voir aussi : 7 métiers pour les amateurs d’alcool

3. Les gens intelligents boivent plus que les gens stupides

Après avoir classifié des enfants anglais et américains par degré d’intelligence, des chercheurs ont constaté qu’une fois devenus adultes, les plus gros consommateurs d’alcool étaient les enfants autrefois les plus intelligents.

Une fois devenus grands, les enfants plus intelligents consommaient plus d’alcool, plus souvent. Les jeunes qualifiés de "très brillants" buvaient même 80% de plus que ceux qualifié de "très stupides".

4. L’alcool peut vous rendre violent envers vos collègues

Si vous êtes du genre "souffre-douleur silencieux" du bureau, la consommation d’alcool pourrait bien vous rendre très violent.

D’après une étude de l’université de Stockholm et de l’Institut norvégien de la recherche sur la drogue et l’alcool, l’alcool peut provoquer de la violence, mais surtout chez les personnes qui ont tendance à réprimer ou intérioriser leur colère au quotidien.

5. L’alcool aide à prendre des décisions

Même les gens d’un naturel très prudent peuvent prendre des décisions lourdes de conséquences sous le coup de l’alcool. Pourquoi ?

D’après une enquête d’A. Timur Sevincer et Gabriele Oettingen, le fait de boire de l’alcool déplace notre attention du fait de pouvoir ou non réussir quelque chose vers le fait qu’on désire cette chose. On finit donc par plus penser à ce que l’on veut qu’à comment on va l’obtenir.

6. Penser à l’alcool suffit à se détendre

Vendredi, 16h, vous êtes à bout après avoir une semaine extrêmement stressante ? Visualisez le verre de vin que vous allez boire dans quelques heures avec vos amis. Cela devrait suffire à vous détendre.

D’après l’université de Wellington et l’université de Plymouth, s’imaginer réaliser une action agréable suffirait à nous en faire sentir les effets. Ce phénomène s’appelle la réponse attendue et s’apparente un peu à l’effet placebo. Concrètement, nous anticipons notre ressenti dans la situation imaginée.

Source : express.be

> Découvrez plus de 1.400 offres d'emploi !

Retour à la liste