7 erreurs à éviter en négociant son premier salaire

Publié : lundi 14 mai 2018 Par

La négociation salariale est parfois redoutée par les jeunes candidats qui ont du mal à s’évaluer ou à parler d’argent. Voici les erreurs à éviter, selon Les Échos.fr.

travail

  1. Ne pas réfléchir à la question avant l’entretien

Lorsque vous préparez un entretien d’embauche, il est indispensable de réfléchir à la question.

  • Si une fourchette de salaire est déjà indiquée sur l’offre d’emploi, veillez à préparer de solides arguments si vous souhaitez revoir votre salaire à la hausse.
  • Si aucune fourchette de salaire n’est indiquée, c’est à vous de fixer vos prétentions salariales et de donc connaître votre valeur sur le marché.
  1. Mal évaluer sa valeur sur le marché

Il est essentiel de bien connaître les salaires proposés par les autres entreprises aux jeunes diplômés pour ce type de poste. Attention, les tailles d’entreprises, les secteurs d’activité et les diplômes que vous possédez sont des facteurs à prendre en compte.

  1. Parler en net

Les recruteurs parlent en règle générale en salaire brut annuel. C’est donc à vous de faire le calcul pour savoir ce qui arrivera sur votre compte en banque à la fin du mois.

  1. Avancer des arguments personnels

Évitez d’utiliser des arguments liés à votre vie privée pour justifier le salaire que vous demandez. C’est contre-productif.

  1. Oublier de mettre en avant vos expériences précédentes

Gardez bien vos expériences précédentes en tête lors de la négociation afin de justifier correctement vos exigences. Un recrutement est en effet prêt à mieux rémunérer quelqu’un avec de l’expérience que quelqu’un sans.

  1. Se focaliser sur le salaire mensuel et oublier le reste

Le recruteur trouve vos prétentions salariales trop élevées? Dans ce cas, vous pouvez entamer des négociations avec lui en jouant sur d’autres composantes de la rémunération: le salaire variable, le 13ème mois, les primes, les avantages extralégaux, etc.

  1. Aborder le sujet trop tôt ou trop tard

Mieux vaut attendre que le recruteur aborde le sujet pour exposer vos prétentions salariales. En général, cela se passe à la fin de l’entretien. Si abordez le sujet trop tôt, vous risquez d’être vu comme un candidat surtout intéressé par la rémunération. A contrario, si vous abordez le sujet trop tard ou pas du tout, vous risquez de vous sentir un peu coincé au moment de la signature du contrat et de découvrir un chiffre pas forcément à la hauteur de vos attentes.

 

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018

Retour à la liste