8 attitudes qui tapent sur les nerfs des recruteurs

Lors d'un entretien d'embauche, chaque détail compte. Il vaut mieux éviter le petit incident qui vous ferait instantanément perdre grâce aux yeux du recruteur. Voici donc une liste non exhaustive des attitudes à  bannir...

1. Arriver les mains dans les poches

Etre détendu lors de son entretien, c'est bien. Se montrer trop nonchalant, par contre, vous causerait du tort. On le sait, on ne peut pas effacer une première impression. C'est pourquoi vous devez soigner votre présentation: professionnelle et sérieuse. Soignez évidemment aussi votre préparation: ce que fait l'entreprise, en quoi consiste le poste pour lequel vous postulez, etc.

2. Se croire au bistrot avec un pote

Tutoyer le recruteur, lui parler avec un chewing-gum en bouche, répondre au téléphone au milieu de l'entretien, laisser échapper des gros mots... Ne l'oubliez pas: vous n'êtes pas en train de boire un verre entre amis, mais en train d'essayer de convaincre un futur employeur potentiel de vos qualités pour le poste que vous convoitez. C'est donc la casquette du professionnel fiable et consciencieux que vous devez porter, pas celle du pote sympa et rigolo.

3. Faire le moulin à  paroles ou la tombe

Entre l'incontinence verbale et le silence radio, il y a un juste milieu. A vous de le trouver. La règle à  respecter est que le temps de parole soit équitablement réparti entre le recruteur et le candidat. Si vous avez tendance à  être très volubile, modérez-vous et tenez-vous-en à  l'essentiel pour ne pas assommer votre interlocuteur avec votre verbiage.

Plutôt timide ou réservé? Faites un effort pour étayer vos réponses. Ce n'est pas en répondant 'oui' ou 'non' à  chaque question que vous démontrerez vos capacités.

4. Réinventer son CV

Arranger une bricole ou l'autre sur son  CV, tout le monde, ou presque, l'a déjà  fait. Mais mentir sur ses connaissances linguistiques, par exemple, ou ses diplômes, c'est autre chose. L'entretien va permettre au recruteur de se rendre compte de la supercherie en un rien de temps. Nous ne pouvons donc vous donner qu'un conseil: tricher ne vous mènera à  rien, restez honnête.

5. Débarquer en tenue de plage

On vous l'accorde, en cette période estivale, il est très tentant d'enfiler une tenue légère et décontractée. Mais le short, les tongs ou la chemise sport sont quand même à  laisser au placard lors de votre entretien d'embauche.

Optez pour une tenue qui soit adaptée au poste pour lequel vous postulez: pour une fonction commerciale dans une banque, un costume sera de mise, tandis qu'un candidat à  un poste administratif pourra se permettre d'arriver en jeans et chemise.

6. Se passer sans arrêt la main dans les cheveux

On a tous des petites manies, des gestes ou des mots que l'on répète souvent. Mais il faut veiller à  contrôler ces mimiques ou ces tics de langage lors de la rencontre avec le recruteur. Se passer sans arrêt la main dans les cheveux, se lécher les lèvres avant chaque phrase, ou répéter " vous voyez " après chaque réponse,...

Autant de petits détails qui risquent, au pire, d'agacer totalement le recruteur, au mieux, de retenir son attention au détriment du contenu de votre message. Il est donc extrêmement important que vous maîtrisiez votre communication verbale et non verbale.

7. Se la jouer

" Il n'y a pas meilleur que moi ", " Je suis le seul expert dans le domaine ", " Je suis la personne qu'il vous faut "... Contrairement à  ce que vous croyez peut-être, ces phrases ne démontrent pas de la confiance en soi, mais de l'arrogance.

Une attitude qui peut agacer les recruteurs. Misez plutôt sur l'authenticité. N'abusez pas de modestie pour autant: le but de l'entretien d'embauche est de vous vendre, vous ne devez donc pas hésiter à  parler de vos qualités, mais n'en faites pas trop.

8. Parler argent et vacances immédiatement

Ne nous voilons pas la face, le salaire, les avantages extralégaux, le nombre de jours de congés, la rémunération des heures supplémentaires sont bien évidemment des sujets qui tiennent à  cœur de tous les candidats.

Mieux vaut toutefois attendre avant de poser ces questions. Montrez avant tout votre intérêt pour le poste et pour l'entreprise et attendez de préférence le deuxième entretien avant d'aborder ces sujets plus "terre à  terre"....

Source: Keljob

Retour à la liste